Le maire Guy Larouche s'est dit satisfait qu'une entente soit enfin conclue entre Roberval et les promoteurs relativement au couvent des Ursulines.

Couvernt des Ursulines: Roberval et les promoteurs s'entendent

Le projet de conversion du couvent des Ursulines de Roberval en pharmacie et locaux pour professionnels va se concrétiser.
Cette saga s'est terminée lundi alors que le conseil de ville a signé le contrat de vente du bâtiment et du terrain pour la somme de 341 450 $ à Julie Beaupré et Daniel Guay.
« Il ne reste qu'aux promoteurs à signer et ça ne devrait pas traîner. C'est un gros accomplissement du conseil qui a travaillé depuis les quatre dernières années sur ce dossier. On pousse un gros soupir de soulagement », a déclaré le maire Guy Larouche à la fin de l'assemblée spéciale tenue en  après-midi.
Une signature qui arrive à point à la veille des élections. 
« Si j'avais pu le régler avant, je l'aurais fait, mais ç'a été long et comme c'est très technique, il fallait s'assurer que le document de la promesse d'achat soit très clair. Il y a eu beaucoup de stress autour de ce projet et il y a eu tout un blitz de négociations au cours des dernières semaines. Il n'y a rien de planifié là-dedans », assure le magistrat.
Il est surtout heureux de voir que cet édifice patrimonial revivra grâce à un investissement de plusieurs millions au coeur du centre-ville. Guy Larouche pense que ce projet, ainsi que celui de l'agrandissement et de la rénovation du palais de justice, va donner un nouveau souffle au boulevard Saint-Joseph.
Hier, le conseil a répondu à plusieurs questions des citoyens avant de procéder à l'adoption du projet de contrat de vente du couvent des Ursulines.
Le maire assure que la problématique de l'accès au couvent pour répondre aux exigences de la nouvelle pharmacie est réglée.