Coût de la SQ: une avancée, selon le préfet André Paradis

André Paradis, préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, se réjouit de l’entente intervenue entre la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et le ministère de la Sécurité publique qui rend prévisible l’augmentation des coûts pour les services de la Sûreté du Québec (SQ) pour les municipalités du Québec.

Celui qui est également maire de Saint-Henri-de-Taillon estime que les municipalités vont voir le coût des services diminuer grâce au partage des sommes payables en parts égales entre les municipalités et le gouvernement à compter de 2023. « On demandait que les sommes à payer soient réparties à 50-50. Actuellement, le gouvernement payait 47 % des coûts et les municipalités 53 %. C’est une bonne avancée. »

La nouvelle formule prévoit une augmentation limitée entre 2 % et 7 % pour les cinq prochaines années et une croissance des coûts fixée à 1 % additionnée à l’indice des prix à la consommation à compter de 2025, ce qui permettra aux municipalités de prévoir le montant à défrayer.

« Ça représente de bonnes économies. En 2020, les municipalités du Québec devaient défrayer 359 M$ pour les services de la SQ. Là, on parle de 336 M$. La croissance va plafonner. C’est une belle avancée. Le coût dépend de la richesse foncière des municipalités. Ça varie beaucoup. À Saint-Henri-de-Taillon, c’est extrêmement élevé à cause de la villégiature. La SQ nous coûtait 105 000 $ par an. Elle devrait maintenant nous coûter moins de 100 000 $. Ç’a un impact direct. »