Le directeur général du Festival des couleurs de Saguenay, Martin Tremblay, a dévoilé les grandes lignes de la programmation vendredi, lors d'une rencontre de presse tenue à la bibliothèque municipale de Jonquière. Il était accompagné par Paul Lacoursière, de la compagnie Bell, ainsi que la conseillère municipale Sylvie Gaudreault.

Coureurs, couleurs et musique

D'abord, il y a eu la Course des couleurs, une activité tenue pour la première fois l'été dernier, à Jonquière. Elle avait attiré 3000 spectateurs au parc de la Rivière-aux-Sables, où 1500 personnes avaient parcouru quatre kilomètres dans une atmosphère plus festive que compétitive puisqu'à différentes étapes, on avait lancé sur elles des sacs de poudre multicolore. Elle sera de retour en 2017, mais enrichie d'un volet consacré aux spectacles.
Ceux-ci seront présentés le 10 juin, toujours au parc, et mettront en vedette le groupe Mordicus, de même que Bran Van 3000 et l'artiste canadien anglais Coleman Hall. C'est dans cet ordre qu'ils défileront sur la scène qui, selon le voeu du comité organisateur, sera dressée sur la rue du Vieux Pont, face au bâtiment des Halles.
Pour assister à ce mini-festival étalé sur cinq heures, il suffira d'acheter un billet au coût de 25 $ en se rendant à l'adresse www.fdcsaguenay.com. Il est opéré par l'entreprise chicoutimienne Événements 2M, fondée il y a trois ans et dont les états de service comprennent la mise en place du Festival des bateaux dragons, toujours au parc de la Rivière-aux-Sables, ainsi que de l'Ultimate Challenge, niché à La Pulperie. C'est elle qui vient de lancer le Festival des couleurs de Saguenay.
«Pendant la course, il s'est créé une dynamique qu'on a voulu transposer sur une activité familiale regroupant des artistes. J'ai donc contacté la gang du Festival d'été de Québec pour bénéficier de son expertise et elle a accepté de se charger du ''booking'', en plus de nous conseiller à propos des concessions et de la logistique», a relaté le directeur général Martin Tremblay vendredi, à la suite d'une rencontre de presse tenue à la bibliothèque municipale de Jonquière.
L'accès au site se fera du côté du parc, ce qui amènera le public à déambuler près d'une série de kiosques où il sera possible, entre autres, d'acheter des sacs de poudre colorée. Ce sera une façon de s'inscrire dans un phénomène de plus en plus tendance, inspiré des célébrations hindoues de type Holi. La nuance est que dans un contexte occidental, on se macule de couleurs pour le plaisir de la chose, pas pour honorer une divinité.
Quant à la décision de présenter le festival à la mi-juin, elle découle d'un choix stratégique. Il s'agit d'un moment intéressant, alors qu'il n'y a pas d'autre activité d'envergure et que les gens n'ont pas encore pris la route des chalets. C'est ce qui explique l'optimisme du comité organisateur, qui souhaite accueillir 5000 spectateurs le 10 juin et 2000 coureurs le lendemain.
Présente à la rencontre de presse, la conseillère municipale Sylvie Gaudreault partage l'enthousiasme d'Événements 2M. Elle a aussi confirmé que Saguenay versera une subvention de 10 000 $ et que d'autres pourraient suivre. «Le fait qu'on accorde un premier montant ne veut pas dire que l'arrondissement de Jonquière et Promotion Saguenay ne vont pas contribuer, eux aussi. Je suis sûre que ce festival va amener des gens d'un peu partout», a-t-elle énoncé.