Selon les responsables de la Zone portuaire, tout est sur la table, allant des coupes dans le personnel à l’élimination de la présentation de spectacles gratuits.

Coupes de 700 000 $ à la Zone portuaire

Les autorités de Saguenay coupent la subvention à l’organisation de la Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi d’environ 700 000 $ pour 2019. La direction de l’organisme travaille déjà à la préparation d’un nouveau plan financier. Et tout est sur la table, allant des coupes dans le personnel à l’élimination de la présentation de spectacles gratuits.

Le président du conseil d’administration de la Zone portuaire de Chicoutimi, René-Philippe Harvey, et le directeur général, Fabien Hovington, en ont eu la confirmation de la bouche du responsable des finances à Saguenay, le conseiller municipal Michel Potvin et du président de l’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay.

« Je peux confirmer que nous avons eu une rencontre avec Michel Potvin concernant la subvention. Pour le moment, ce que je sais, c’est que je travaille sur une réorganisation et je dois refaire un plan financier à l’organisation. Tout est sur la table », note Fabien Hovington, lors d’un entretien.

Interrogé sur la véracité de la nouvelle, Michel Potvin a confirmé la nature de la diminution de la subvention. Cette coupe s’inscrit dans le programme de révision des subventions accordées aux organismes de la ville et dans l’objectif d’équilibrer le budget municipal de 2019 afin d’éviter une trop importante hausse des comptes de taxes.

« Nous avons eu des rencontres avec les responsables de la Zone portuaire de Chicoutimi et nous leur avons fait part des difficultés pour les élus de boucler le budget de 2019. Nous leur avons demandé un effort financier pour 2019. On verra pour les autres années », explique Michel Potvin.

« Nous avions demandé un effort d’un million de dollars au départ, mais je n’étais pas au courant que l’organisation payait autant de taxes municipales et scolaires (250 000 $). Je comprends que l’amusement, c’est important, mais il faut penser aux taxes aussi », indique le conseiller municipal.

En 2018, le budget d’exploitation de la Zone portuaire de Chicoutimi, qui gère aussi le parc pour enfants des Mille lieux de la colline à Chicoutimi-Nord, était de 3,2 millions de dollars.

De cette somme, Saguenay remettait 2,3 millions en subvention et les revenus autonomes étaient de 900 000 $.

Pour 2019, la ville réduit sa subvention de 700 000 $ et celle-ci s’établira dorénavant à 1,6 M $.

Selon certaines informations, environ un million de personnes foulent les terrains de la Zone portuaire de Saguenay annuellement, ce qui en fait l’un des endroits les plus fréquentés du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

De plus, le parc familial des Mille lieux de la colline reçoit environ 30 000 visiteurs, dont 60 pour cent (18 000) proviennent de l’extérieur de la région.

Décisions

Il va sans dire que cette réduction importante de la subvention municipale oblige le directeur général à revoir toute l’organisation.

La Zone portuaire de Chicoutimi organise cinq spectacles gratuits en période estivale, ce qui demandait un budget d’environ 125 000 $. Il y en a 10 dans l’arrondissement de Chicoutimi, les cinq autres étant présentés par le Festival international des Rythmes du monde.

Chicoutimi pourrait se retrouver avec seulement cinq événements gratuits sur son territoire si jamais les dirigeants décidaient d’abandonner ce volet.

La tenue de ces spectacles gratuits amène tout de même des retombées économiques importantes pour les commerces situés à proximité de la zone portuaire.

En comparaison, les organisations de Jonquière présentent une vingtaine de spectacles gratuits, alors qu’il y en a, bon an mal an, 17 dans le secteur de La Baie.

L’organisation de la Zone portuaire embauche aussi neuf employés permanents et environ 140 autres sur appel ou pour des emplois saisonniers.

« Tout est sur la table. Je travaille sur un nouveau plan financier, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment », indique M. Hovington.

Ce dernier ajoute que son organisation continuera à honorer ses obligations, comme le paiement des taxes municipales et scolaires (250 000 $) et le remboursement du prêt (capital et intérêts) pour le parc des Mille lieux de la colline, soit 600 000 $ annuellement pour un projet de sept millions de dollars.

En plus de la Zone portuaire de Chicoutimi, la Ville a aussi réduit la subvention de Promotion Saguenay à hauteur de 3 M $.

+

MOINS À GÉRER

(MÉLYSSA GAGNON) Les autorités de Saguenay coupent la subvention à l’organisation de la Société de gestion de la Zone portuaire de Chicoutimi d’environ 700 000 $ pour 2019. La direction de l’organisme travaille déjà à la préparation d’un nouveau plan financier. Et tout est sur la table, allant des coupes dans le personnel à l’élimination de la présentation de spectacles gratuits.