Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Coupes au CIUSSS: Gaudreault somme Couillard d'agir

Sylvain Gaudreault a avalé son café de travers en tenant l'édition de samedi du Progrès week-end et en lisant le résumé du passage de Philippe Couillard au Cercle de presse du Saguenay. Le député de Jonquière pour le Parti québécois comprenait mal pourquoi le premier ministre avait accepté d'annuler une décision sur l'abolition d'un poste de psychoéducateur au foyer de groupe L'Intervalle de Roberval.
M. Gaudreault était d'avis que d'abolir un poste du genre était un non-sens, mais il se questionnait par rapport au lieu du foyer. Rappelons que Philippe Couillard est le député de Roberval pour le Parti libéral du Québec. La semaine dernière, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a annoncé des mesures d'optimisation qui représentent des économies d'environ huit millions de dollars.
« Il défend les coupes dans la région, sauf quand ça touche son comté, a soulevé Sylvain Gaudreault. Il fait la démonstration qu'il peut agir ailleurs pour les autres coupes. Je suis bien d'accord avec lui pour dire que de couper un psychoéducateur, ça n'a pas d'allure, mais une chance qu'on l'a dénoncé à l'Assemblée nationale, deux fois plutôt qu'une. Il nous fait la démonstration qu'au fond, il peut agir pour changer les choses malgré les décisions du CIUSSS. »
Sylvain Gaudreault ne croit en rien les propos de Philippe Couillard lorsque celui-ci dit que les services des patients ne vont pas en souffrir.
« Je pense que de couper des infirmières aux soins intensifs, de couper des inhalothérapeutes à l'hôpital de Chicoutimi et de couper des services ailleurs dans le réseau régional, ça va affecter les patients aussi, a indiqué le député de l'opposition officielle. S'il a été capable de le faire dans son comté, il devrait être capable de le faire partout dans la région. »