Une vingtaine d'organismes qui interviennent auprès des jeunes seront plus visibles, cette semaine, dans quatre écoles de la CS des Rives-du-Saguenay.

Coup de pouce des organismes communautaires

Un peu plus d'une vingtaine d'organismes communautaires de soutien aux jeunes qui fréquentent le primaire et le secondaire profitent de la Semaine de la persévérance scolaire pour présenter leurs services dans les quatre écoles du territoire ainsi qu'aux parents qui vont être en mesure de se déplacer sur l'heure du midi.
C'est le président de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Antonin Simard, qui a proposé cette activité pour donner une plus grande visibilité à plusieurs organismes jouant un rôle très important dans les communautés où évoluent les jeunes. Ce sont pour la majorité des organisations qui interviennent auprès de ceux qui vivent des problématiques de dépendance, violence ou autres réalités qui ont un impact sur leur cheminement académique.
« La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay offre déjà des services en soutien aux élèves qui fréquentent nos écoles. Il y a en plus un réseau d'organismes communautaires qui sont également présents sur le territoire. Les dirigeants de ces organismes n'ont pas toujours la possibilité de rejoindre les jeunes qui auraient intérêt à bénéficier de leurs services. On a donc décidé d'organiser cette semaine pour leur permettre de rencontrer les élèves et les parents et de savoir qu'ils peuvent recevoir de l'aide », a indiqué au Quotidien le président de la commission scolaire.
La responsable des communications à la commission scolaire, Hélène Aubin, a ajouté que cette démarche s'inscrivait aussi dans les efforts pour appuyer la persévérance scolaire. Lorsque des enfants vivent des problèmes à l'extérieur de l'école, il n'est pas rare que le dossier académique en souffre. En offrant un support avec la collaboration des organismes communautaires, il est possible d'aider un jeune à éviter le décrochage.
Certains de ces organismes ont même un volet académique très développé. C'est le cas de la Maison de l'espoir de La Baie qui accueille des jeunes ayant été suspendus de l'école afin de leur permettre de ne pas prendre de retard académique. D'autres organismes comme le Havre du fjord travaillent plus spécifiquement sur les problèmes de dépendance, principalement à la drogue et l'alcool.
Lors de cette visite, les jeunes font aussi la rencontre avec des représentants de la Sécurité publiquement de Saguenay. Les policiers qui oeuvrent auprès des clientèles scolaires et en prévention ont tous les pouvoirs pour intervenir dans des cas de harcèlement ou de violence. Ils font partie du réseau de support pouvant venir en aide aux parents dont les jeunes sont confrontés à différentes problématiques.