Couillard reprend l’avance dans Roberval

Deux sondages Mainstreet Research publiés samedi et dimanche sur le site Internet du Quotidien sont porteurs de mauvaises nouvelles pour le Parti québécois (PQ), alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) possède des avances de 14,6 % dans Jonquière et de 12,5 % dans Chicoutimi. Toutefois, un revirement serait survenu dans Roberval par rapport au sondage publié en juillet, soit avant la campagne, alors que le premier ministre Philippe Couillard jouirait maintenant d’une avance de dix points.

À ce moment, la CAQ récoltait 29 % des intentions de vote contre 27 % pour les libéraux. Or, selon le sondage réalisé le 6 septembre, Philippe Couillard (33,9 %) posséderait maintenant une avance de 10,3 % sur Denise Trudel de la CAQ (23,3 %).

Au Saguenay, Sylvain Gaudreault, député du Parti québécois bien connu dans son milieu qui représente les gens de Jonquière depuis 2007, tire de l’arrière dans sa circonscription. S’il faut en croire les résultats du sondage mené le 5 septembre, il est même en danger.

Après répartition des indécis, qui représentent 24 pour cent des 688 personnes sondées, la CAQ, représentée par Benoît Rochefort, récolte 42,6 pour cent des intentions de vote, contre 28 pour cent pour le PQ. Le Parti libéral, qui a délégué Alexandre Duguay dans Jonquière, est troisième avec 14,4 points. Québec solidaire ferme la marche avec 8,6 pour cent. C’est Marcel Lapointe qui représente ce parti.

À noter que 6,2 pour cent des sondés voteraient pour un autre parti, selon le sondage de Mainstreet Research. La marge d’erreur est de 3,7 pour cent.

Selon les résultats d’un autre sondage effectué le 3 septembre, la CAQ est loin devant avec 38,4 pour cent des intentions de vote dans Chicoutimi, contre 25,9 points pour le Parti québécois. Le Parti libéral arrive troisième avec 18,7 points. Québec solidaire ferme la marche à 9,6 points. À noter que 7,5 pour cent des sondés voteraient pour un autre parti que les quatre nommés précédemment.

Il y a deux ans, la candidate de la CAQ, Hélène Girard, avait récolté à peine 12 pour cent des voix. Cette fois, c’est Andrée Laforest qui porte les couleurs du parti de François Legault. Marie-Josée Morency représente le Parti libéral et Pierre Dostie fait partie de l’équipe de Québec solidaire. La marge d’erreur dans Chicoutimi est de 3,9 %. « En 2016, lorsque Mireille Jean s’est présentée, il n’y avait pas une grande présence de la CAQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a rappelé le vice-président de Mainstreet, Steve Pinkus, contacté par Le Quotidien. Malgré les racines du Parti québécois et de la famille Bédard dans le comté de Chicoutimi, il semble que la vague de la CAQ menace de traverser le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Si Chicoutimi tombe (pour le PQ), ça devient très significatif dans la région. »

Une tendance
Ces nouveaux résultats dévoilés par la firme Mainstreet Research démontrent une forte tendance vers le désir de changement, qui bénéficie à la CAQ, dans au moins quatre des cinq circonscriptions régionales. Plus tôt la semaine dernière, dans Lac-Saint-Jean, même si la lutte est plus serrée, l’ancien maire de Saint-Nazaire, Éric Girard, qui porte les couleurs caquistes, devançait le péquiste William Fradette, avec 39,5 % des intentions de vote contre 32,6 %.

Lors du lancement de la campagne, on apprenait que le député sortant de Dubuc, Serge Simard (27,8 %), se retrouvait lui aussi en deuxième position, derrière le caquiste François Tremblay (40,1 %). Avec Jonathan Hudon

+

INTENTIONS DE VOTE DANS LES CICONSCRIPTIONS DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

Roberval

PLQ    33,9 %

CAQ    23,3 %

PQ    11,8 %

QS    6,1 %

Sondage réalisé le 6 septembre


Jonquière

CAQ    42,6 %

PQ    28 %

PLQ    14,4 %

QS    8,6 %

Sondage réalisé le 5 septembre


Chicoutimi

CAQ    38,4 %

PQ    25,9

PLQ    18,7 %

QS    9,6 %

Sondage réalisé le 3 septembre


Lac-Saint-Jean

CAQ    39,5 %

PQ    32,6 %

PLQ     19,5 %

QS    3,2 %

Sondage réalisé le 31 août


Dubuc

CAQ    40,1 %

PLQ    27,8 %

PQ    19.9 %

QS    6,8 %

Sondage réalisé le 18 août

+

GAUDREAULT NE CROIT PAS AU SONDAGE

Sylvain Gaudreault, député sortant de Jonquière, ne croit pas aux résultats du sondage publié par Le Quotidien dans la journée de dimanche, qui le place en deuxième position, en retard de 14 % sur le candidat caquiste Benoît Rochefort. « Impossible. C’est impossible, c’est le seul mot que je peux dire. Il ne peut pas y avoir à Jonquière plus de gens qui votent pour la CAQ que dans le 450, où ils sont les plus forts. Il ne peut pas y avoir 6 % de gens qui votent pour les tiers partis dans Jonquière. »

Ces deux extrêmes, selon Sylvain Gaudreault, démontrent que le sondage n’est pas « crédible », particulièrement en raison du trop grand écart entre les candidats qui occupent les deux premières positions. Les résultats du sondage ne concordent « d’aucune manière » avec l’expérience du terrain de Sylvain Gaudreault.De leur côté, les candidats de la CAQ ont préféré ne pas commenter les résultats des différents sondages du Quotidien, même s’ils se retrouvent en position confortable. Stéphane Bouchard