Philippe Couillard et Régis Labeaume se serrant la main au moment du dévoilement du réseau de transport structurant de Québec, le 16 mars 2018.

Couillard «nous lègue quelque chose d’extraordinaire», dit Labeaume

Régis Labeaume se souviendra de Philippe Couillard comme du premier ministre qui a légué à Québec son réseau de transport structurant.

Le maire de Québec ne tarissait pas d’éloges, jeudi, quelques heures après l’annonce du départ de M. Couillard de la vie politique.

«Philippe Couillard a été pour Québec un grand monsieur, un grand premier ministre. Il adorait la capitale. Il est intelligent et de grande classe», a lancé le maire à propos de celui avec qui il avait tissé des liens sincères.

«Il nous lègue quelque chose d’extraordinaire qui va s’appeler un réseau de transport structurant [tramway] qui va être là pour des décennies et qui va changer la ville. Combien de fois il m’a invité à souper chez lui? J’avais la chance de pouvoir vendre mes projets. J’ai énormément d’estime pour lui», a renchéri le maire.

Il pense, entre autres, à Rêvons nos rivières, un projet de 28 millions $. «Il a mis de l’argent à Québec, il a mis beaucoup d’argent.» M. Labeaume estime aussi avoir eu un allié dans les combats menés par les Villes du Québec. «Souvenez-vous de la bataille des fonds de pension ou du mode de négociations avec les employés», illustre-t-il.

Une prédiction

Même s’il ne le laissait pas paraître, M. Couillard est très «empathique», soutient M. Labeaume. Il se souvient notamment des discussions qu’il a eues avec lui le soir de la tuerie de la mosquée le 29 janvier 2017, alors que le maire avait passé la nuit avec le premier ministre pour gérer cet événement sans précédent dans la capitale.

Et pour l’avenir? Le maire se risque à une prédiction. «Je le vois ambassadeur dans des postes stratégiques. Il a l’intelligence qu’il faut. Si j’étais le premier ministre Trudeau, je n’hésiterais pas à savoir comment je pourrais utiliser Philippe Couillard dans le monde diplomatique.»