Philippe Couillard s’est prononcé lors de son passage à Mashteuiatsh.

Couillard dit non à la journée de lutte à l’islamophobie

À l’instar de la Coalition avenir Québec et du Parti québécois, le premier ministre Philippe Couillard ne souhaite pas créer une journée nationale dédiée uniquement à lutte contre l’islamophobie le 29 janvier, date qui correspondrait à l’anniversaire de l’attentat à la mosquée de Québec.

« Il faut commémorer l’événement. On va le faire et je serai moi-même à la commémoration. Mais il faut rappeler que le Québec souligne déjà son engagement dans la lutte contre le racisme », a mentionné le premier ministre, en marge d’une conférence de presse tenue lundi au Lac-Saint-Jean. 

« L’islamophobie est une forme de racisme qui existe dans les sociétés. Nous ne sommes pas pires que les autres sociétés, loin de là. Mais ça existe chez nous aussi. On croit toutefois qu’il est préférable de souligner collectivement notre engagement contre le racisme plutôt que de singulariser une de ses manifestations », a ajouté M. Couillard.

La semaine dernière, rappelons-le, le Conseil national des musulmans canadiens a demandé au gouvernement fédéral de déclarer le 29 janvier Journée d’action contre l’islamophobie dans le calendrier officiel. Les libéraux fédéraux n’ont toujours pas statué sur cette demande. Les représentants de Québec solidaire ont quant à eux appuyé cette démarche.