Le premier ministre Philippe Couillard s'oppose à l'exploitation d'hydrocarbures dans le lac Saint-Jean

Couillard contre l'exploration d'hydrocarbures dans le lac Saint-Jean

« Il n'y aura pas d'exploration d'hydrocarbures dans le lac Saint-Jean ! Je serais le premier à m'y opposer ! »
Le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ne pouvait être plus clair. « Je tenais à répondre à MM. Cloutier et Gaudreault. Ils auraient dû lire le règlement attentivement avant de faire des déclarations de la sorte. Ils auraient bien vu qu'il est à peu près impossible de faire de l'exploration dans le lac Saint-Jean », a-t-il ajouté.
Philippe Couillard a indiqué qu'une entreprise qui voudrait faire de l'exploration dans un grand lac comme le lac Saint-Jean devrait déposer une caution d'un milliard de dollars. « Il n'y a pas beaucoup d'entreprises qui ont les moyens de faire ça. De plus, les entreprises qui ont des projets seront soumises à un BAPE et devront aussi obtenir l'acceptabilité sociale. Je ne crois pas que les gens de la région accepteraient qu'il y ait de l'exploitation dans le lac Saint-Jean. »
Ce dernier veut rassurer les municipalités qui s'inquiètent de la mise en place de ce règlement. « Comme pour les projets miniers, les municipalités vont pouvoir encadrer l'exploitation des hydrocarbures sur leur territoire et soustraire les secteurs qu'ils désirent à ce type d'exploration. On va laisser passer les élections municipales et on va leur expliquer la nature du règlement. De toute façon, il y aura des consultations pour recueillir des commentaires et suggestions sur ce règlement », a assuré le député de Roberval.
Philippe Couillard a rappelé que ce règlement vise à encadrer un secteur d'activité qui ne l'était pas auparavant.