La corvée printanière, organisée par Patrimoine Saint-Édouard, a réuni une trentaine de personnes.

Corvée printanière à l’église Saint-Édouard de La Baie

Une trentaine de personnes ont tenu à démontrer l’importance de conserver le patrimoine de l’église Saint-Édouard, samedi matin, dans le secteur Port-Alfred à La Baie, en tenant une corvée printanière.

L’activité a été organisée par Patrimoine Saint-Édouard, un organisme composé de citoyens qui désirent sauvegarder et restaurer le bâtiment patrimonial. Le chef du Parti des citoyens, Dominic Gagnon, avait d’ailleurs partagé son inquiétude quant à l’état des lieux, lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement de La Baie.

Le président du Patrimoine Saint-Édouard, Martin St-Pierre, s’est dit heureux de la mobilisation citoyenne.

« C’est formidable de réunir ces gens de divers âges et milieux tous engagés pour la sauvegarde du patrimoine bâti, a-t-il partagé dans un communiqué. Ce sont de telles implications qui enrichissent une communauté et qui peuvent avoir des impacts positifs pour les générations futures. »

Patrimoine Saint-Édouard prévoit organiser une assemblée publique prochainement, pour parler des prochains développements concernant l’aménagement de la bibliothèque dans l’ancienne église. Dans ses démarches, l’organisme sans but lucratif souhaite rappeler l’importance de l’histoire patrimoniale du bâtiment et du secteur.

« Le patrimoine ne doit pas être vu comme un empêchement au développement et à la croissance, mais plutôt comme un catalyseur de changement sur lequel bâtir l’avenir de notre collectivité, a soulevé Martin St-Pierre. Protéger son patrimoine, c’est se reconnaître, retrouver la fierté de son milieu et s’approprier son avenir socioéconomique. L’église Saint-Édouard est un symbole de choix et sa sauvegarde doit être inscrite au cœur des préoccupations de tous les citoyens. »