Coopérative Grand Bleu: à la recherche d’un DG

Les activités de la Coopérative Grand Bleu s’organisent encore plus officiellement alors qu’un mandat de recrutement et de sélection d’un directeur général a été confié à une firme spécialisée. Par ailleurs, le conseil d’administration est complètement formé.

Mallette S.E.N.C.R.L. - Dolbeau-Mistassini est en charge de trouver la personne qui occupera pour une première fois dans l’histoire de la jeune coopérative les fonctions de directeur général. L’entrée en poste est prévue au courant des prochaines semaines, soit pendant le mois d’octobre.

Le projet d’une usine de transformation du bleuet sauvage dans la MRC de Maria-Chapdelaine est toujours d’actualité. « Le directeur général assurera la mise en oeuvre des orientations stratégiques de la Coopérative ainsi que des plans d’action qui en découlent. Plus précisément, le directeur général prendra en charge la gestion du projet relatif à la construction de l’usine dédiée aux activités de transformation, assurera la définition et la mise en place des fonctions névralgiques de la Coopérative ainsi que des éléments fondamentaux relatifs à sa structure organisationnelle et opérationnelle », peut-on lire dans l’offre d’emploi.

Selon ce qu’il est possible de lire, la personne qui occupera les fonctions de directeur général devra également mettre en place des fonctions et des structures en plus d’assurer une gestion générale.

Formée au printemps dernier, la Coopérative Grand Bleu poursuit son travail. « On est en train de s’organiser pour que ça fonctionne. Cela suit son cours et les processus avancent. Plusieurs rencontres ont eu lieu. Tous les maillons sont en train de se souder », explique le président, Daniel Leblond. « Après l’embauche de la personne qui assurera la direction générale, on continuera de faire avancer cela », ajoute-t-il.