Sylvain Gaudreault

Contre la motion de Gaudreault

Le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est déçu de voir que les élus libéraux voteront jeudi contre la motion qu'il a déposée mercredi à l'Assemblée nationale.
Déposée selon la tradition de la motion du mercredi réservée à l'opposition, elle exige de mettre fin aux politiques de centralisation, de nommer un ministre responsable des régions qui en soit originaire et que le comité consultatif sur l'économie mis sur pied récemment fasse une place à des représentants régionaux.
«On est convaincus qu'il s'agit du gouvernement le plus centralisateur de l'histoire du Québec», a déclaré celui qui a été nommé vendredi au poste de porte-parole des régions pour le Parti québécois.
Sylvain Gaudreault déplore également que Lise Thériault soit ce qui se rapproche le plus d'une ministre des régions et qu'elle soit située dans la région de Montréal. La députée libérale d'Anjou est notamment ministre du Développement économique régional, en plus d'être vice-première ministre.
Le député Gaudreault s'est réjoui toutefois d'avoir obtenu l'appui annoncé de la Coalition avenir Québec (CAQ) et de Québec solidaire (QS). «Les libéraux auraient pu proposer des amendements, mais ils ne l'ont pas fait, contrairement à la CAQ», a-t-il poursuivi. Ainsi, la CAQ a demandé que le texte fasse référence à des régions éloignées des grands centres plutôt que régions-ressources.
Selon le représentant péquiste, les libéraux agissent de «façon dogmatique contre les régions».