À la conclusion d’un projet de 7,9 millions $, les motoneigistes pourront profiter de deux passerelles, l’une sur la rivière Péribonka et l’autre sur la rivière Ashuapmushuan.

Construction de nouvelles passerelles pour les motoneigistes: un projet de 7 910 000 $

Les élus de la MRC de Maria-Chapdelaine ont déposé l’avis de motion concernant un projet de 7 910 000 $ pour des travaux de construction de deux passerelles, l’une sur la rivière Péribonka et l’autre sur la rivière Ashuapmushuan, mercredi soir, lors du conseil. Le projet inclut aussi quelques autres travaux d’amélioration en lien avec la Passerelle du 49e.

Si tout se passe comme prévu, cela permettrait de passer à la phase 2 du projet d’aménagement de la Passerelle du 49e. Le projet est en quelque sorte divisé en trois volets un peu distincts.

« La passerelle sur la rivière Péribonka permettra de connecter le sentier sur les Monts-Valin, ce qui est très important dans notre dossier », a fait savoir le préfet de la MRC, Luc Simard.

« On a aussi des travaux à réaliser pour l’amélioration du tronçon actuel, comme du gravelage à faire. Sur la rivière Ouasiemsca, il y a une passerelle en porte-à-faux à construire et des travaux de réfection de certaines courbes et de certains tronçons sur le tracé qui a déjà été construit. »

En ce qui concerne la potentielle construction d’une passerelle sur la rivière Ashuapmushuan, le préfet croit que cela représenterait le dernier volet à se concrétiser.

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard

« L’autre volet est la construction de la passerelle sur la rivière Ashuapmushuan à côté du pont, où il y a la Petite-Chute-à-l’Ours. Actuellement ça passe, mais cela permettrait de sécuriser ce secteur-là. C’est le 3e volet et ce sera probablement le dernier à se réaliser. »

Pour ce qui est des échéanciers, Luc Simard préfère rester prudent, puisqu’un tel projet demande la collaboration de plusieurs partenaires ainsi que des investissements majeurs de la part des autres gouvernements. Il espère tout de même que la passerelle sur la rivière Péribonka sera construite pour 2021. Dans son esprit, elle représente une priorité.

« C’est un projet que l’on veut réaliser, mais qui est conditionnel à l’obtention du financement de la part des paliers des gouvernements supérieurs, au moins 50 % du projet. On va approcher nos voisins aussi pour ça, mais on en a déjà discuté avec eux », en faisant référence aux MRC Domaine-du-Roy et Fjord-du-Saguenay.

Potentiel touristique

Le préfet estime qu’un tel projet offre un potentiel touristique important pour sa MRC, mais aussi pour l’ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« C’est un projet d’envergure. La passerelle du 49e est un produit phare. Présentement, on est en plein dans la saison. C’est un produit avec beaucoup d’avenir et que l’on peut encore développer. Compte tenu des changements climatiques, on est une région enneigée. Les gens se déplacent pour venir ici et on pense que notre connexion avec les Monts-Valin pourrait devenir un vrai produit d’appel régional. »

Le préfet n’a pas caché son enthousiasme face au projet et est confiant qu’il recevra les appuis nécessaires à sa réalisation.

« On a eu une belle réception du projet et on est très confiant. Quand on construit des infrastructures comme ça, c’est toute la région qui en bénéficie. Les motoneigistes, ils ne connaissent pas les frontières », a mentionné le préfet.