Le processus pour trouver le remplaçant de Claude Martel a été confié à une firme spécialisée.

Conseil des arts de Saguenay: une firme spécialisée chargée de recruter

Quelques mois après le départ de Claude Martel dans des circonstances nébuleuses, le Conseil des arts de Saguenay mandate une firme de ressources humaines pour recruter un nouveau directeur général.

« Possédant une bonne connaissance du milieu artistique de la région, le titulaire du poste aura comme mandat d’être un ambassadeur pour le Conseil des arts sous la gouverne du Conseil d’administration », est-il résumé, dans un appel de candidatures diffusé au cours des derniers jours sur les réseaux sociaux.

Parmi les responsabilités liées à ce rôle, on note la rédaction, l’exécution et la gestion des politiques, programmes et directives du Conseil, la planification et l’organisation du processus d’analyse et d’évaluation des demandes d’aide financière soumises par des organismes et la gestion de l’ensemble des ressources. Le futur DG devra également développer des partenariats et s’assurer que l’image publique du Conseil des arts soit conforme à son mandat et réponde aux critères d’excellence de l’organisation.

Un baccalauréat en administration ou loisirs, culture et tourisme ou l’équivalent est demandé. Les candidats devront posséder un minimum de cinq ans d’expérience pertinente dans le domaine culturel, dont trois dans un poste de gestion.

« Vous êtes un leader et un passionné reconnu dans le milieu culturel et artistique. Vous vous démarquez par vos qualités de rassembleur et vous savez mobiliser et diriger une équipe. Reconnu pour votre détermination, vos habiletés relationnelles et votre souplesse, vous aimez relever des défis stimulants », est-il rédigé en guise de description du profil de l’emploi.

Congédié ?

En juin dernier, Claude Martel a été remercié par le conseil d’administration du Conseil des arts. L’annonce de son départ après plusieurs années d’implication a été livrée par l’entremise d’un communiqué plutôt laconique, dans lequel son apport à la communauté culturelle régionale a été souligné. Il n’a jamais été question de congédiement, mais ni la présidente du C.A., Guylaine Simard, ni le DG sortant n’ont voulu commenter le dossier. Selon ce que nous avons appris, la direction du Conseil des arts de Saguenay aurait montré la porte à Claude Martel à la suite d’un sondage réalisé par une firme externe. L’objectif était de mesurer la performance et le degré de satisfaction de l’équipe à l’égard du directeur général. Ses opinions politiques et ses prises de position publiques en faveur d’un meilleur soutien aux arts et à la culture à Saguenay auraient déplu à certains.