Le congrès de circonscription du PQ dans Lac-Saint-Jean qui se tenait à Alma samedi a permis de mettre en place les mesures du défi Démographie 2025.

Congrès du PQ dans Lac-Saint-Jean: des mesures pour la démographie

Alexandre Cloutier fait de la démographie régionale une priorité pour les prochaines années. Le député péquiste de Lac-Saint-Jean a amené diverses propositions en ce sens samedi, dans le cadre du congrès de sa circonscription qui se tenait à Alma.
«L'heure à mon point de vue n'est plus aux ''mesurettes'' pour contrer la baisse démographique au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Je pense qu'on a besoin de mesures coup de circuit, des mesures fortes, des mesures importantes qui vont avoir une incidence réelle pour renverser le déclin démographique au Saguenay-Lac-Saint-Jean qui s'est installé depuis de trop nombreuses années», affirme-t-il. «Si on ne réagit pas collectivement pour renverser la tendance, si on ne se prend pas en main régionalement, si on n'exerce pas du leadership et qu'on n'arrive pas avec des mesures très fortes, ça va faire en sorte que ce qu'on vit présentement à Saguenay où il y a un taux d'inoccupation des logements à 6%, où il y a une baisse des transactions immobilières, une baisse de la valeur de propriétés, tout ça ne changera pas.»
La soixantaine de membres du parti présents dans le cadre du congrès ont adopté le défi Démographique 2025 qui se décline en plusieurs mesures visant à donner le goût aux gens de s'établir et de s'investir dans la région.
Parmi ces mesures, il est notamment proposé d'offrir des bourses pour étudier en région afin de remplir les cégeps et universités, de mettre en place la gratuité scolaire dans les universités du Québec des régions en déclin démographique, de rembourser sur trois ans les frais de scolarité des étudiants internationaux qui s'établissent et travaillent en région, et d'instaurer un crédit d'impôt remboursable de 10 000$ sur trois ans pour les jeunes qui se dénichent un travail en région ou qui s'y installent en tant que travailleurs autonomes dans leur domaine de diplomation.
Démographie 2025 propose également d'offrir la gratuité des CPE pour le troisième enfant et les suivants d'une même famille dans les régions en baisse démographique.
Dans un premier mandat d'un gouvernement du Parti Québécois, Alexandre Cloutier souhaite également s'assurer que les régions éloignées accueillent un minimum de 10% des immigrants, soit l'équivalent de leur poids démographique actuel.
«Il faut comprendre que la région chaque année perd de son pouvoir d'influence sur la scène québécoise, nationale, parce que le reste du Québec grossit pendant que nous on rapetisse. Ce qui explique ça, c'est essentiellement que presque que 90% de l'immigration se retrouve à Montréal.»
Le député est certain que ces mesures auraient un impact économique positif. «À ceux qui vont dire que ça coûte cher, je réponds que ça coûte bien plus cher avoir des cégeps vides, des maisons qui ne trouvent pas preneur et une économie qui ne roule pas à plein régime», conclut Alexandre Cloutier.  
Les mesures proposées vont être présentées au congrès régional du parti en mai.