Alexandre Cloutier

Conflit du bois d'oeuvre: Cloutier réclame des mesures du fédéral

Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, réclame du gouvernement fédéral qu'il mette en place des programmes d'aide financière flexible destinés à l'industrie forestière à la suite de la décision du département américain du Commerce d'imposer des droits compensateurs.
Réagissant à son tour à la guerre commerciale déclarée mardi, M. Cloutier a déploré que le fédéral n'ait pas adopté de mesures en prévision de ce que tout le monde anticipait depuis plusieurs mois.
« Le Québec compte sur le fédéral pour assumer la facture. La situation est préoccupante. On s'attend à ce que nos députés actuels au fédéral fassent pression. Ce qui est surprenant, c'est l'attentisme dont ils font preuve », déclare M. Cloutier.
En ce qui a trait aux mesures de soutien de 300 millions $ annoncées par le premier ministre Philippe Couillard, M. Cloutier préfère attendre et se montre prudent puisque, selon lui, il est arrivé dans le passé que des annonces aient été faites et que l'argent demeure dans les coffres de l'État en raison de programmes trop restrictifs pour les producteurs.
M. Cloutier constate que le fédéral fait face à un front commun des partis présents à l'Assemblée nationale face au conflit du bois d'oeuvre.
Rappelons qu'avec la fin de l'entente sur le bois d'oeuvre, en octobre dernier, l'Association des compagnies de sciage aux États-Unis a porté plainte auprès du département américain du commerce contre les exportations canadiennes de bois d'oeuvre.