Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Isaël Gagnon et le député Sylvain Gaudreault.
Isaël Gagnon et le député Sylvain Gaudreault.

Concours de la carte de Noël: Sylvain Gaudreault donne son vote à Isaël Gagnon

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, récompensait samedi le gagnant de son traditionnel concours de dessin de la carte de Noël du député. C’est tout sourire que le jeune Isaël Gagnon, récipiendaire de cette année, a reçu cette nouvelle inattendue.

Sylvain Gaudreault est venu le surprendre devant le Patro de Jonquière pour l’informer que son œuvre avait été choisie, chose à laquelle le garçon ne s’attendait « vraiment pas ».

Ses talents de dessinateur profiteront à plusieurs au cours de la période des Fêtes, puisque le député enverra la carte à tous ses contacts à travers le Québec.

Le dessin d’Isaël Gagnon.

« Ça doit faire 10 ou 12 ans que je fais ça. C’est pour faire participer les jeunes. […] Je demande aux enfants, après l’Halloween, de faire un dessin de Noël. Quand je les reçois, je fais une sélection chez moi, je choisis celui qui me rejoint le plus, le fait imprimer et ça devient la carte de Noël du député, fait par un enfant de Jonquière », explique Sylvain Gaudreault.

L’initiative permet selon lui de valoriser les enfants, tout en les initiant au rôle du député. Il dit d’ailleurs avoir récemment rencontré de jeunes participants des premières années, chez qui il a remarqué un certain intérêt pour la politique.

« Pour moi c’est une belle façon d’impliquer les jeunes […] Ça peut partir une réflexion sur le rôle du député. Découvrir qui est ce personnage-là, ce qu’il fait. »

L’Évènement était une fois de plus organisé en collaboration avec le Patro de Jonquière, où tous les participants se rassemblaient au cours des dernières années pour le dévoilement. Le format a évidemment dû être revu en raison de la COVID-19, mais Sylvain Gaudreault jugeait important de tenir le concours malgré tout, surtout dans le contexte actuel.

Si Isaël Gagnon dit ne pas dessiner souvent, parions que cette reconnaissance l’incitera à ressortir ses crayons.