Le comité de citoyens de Laterrière est composé d’André Landry, à l’arrière, ainsi que Mathieu Rouleau, Virginie Hallahan Pilotte, instigatrice et porte-parole du mouvement, et Manon Gaudreault.

Comité de travail: quatre Laterrois nommés

Les quatre citoyens de Laterrière appelés à siéger sur le comité de travail ont été nommés, dimanche après-midi, à l’édifice municipal. En plus de la porte-parole du groupe, Virginie Hallahan Pilotte, le quatuor est complété par Manon Gaudreault, Mathieu Rouleau et André Landry.

Un peu moins de 100 personnes se sont réunies pour procéder aux nominations, dans le calme. Plus de quatre personnes s’étaient proposées au départ, mais des discussions ont permis de faire le tri. En plus des quatre personnes élues, des consultants ont également été identifiés. Ce groupe va se rencontrer avant la première séance officielle du comité de travail avec les quatre conseillers de Saguenay déjà nommés, soit Julie Dufour et Jonathan Tremblay de Jonquière, Martin Harvey de La Baie et Michel Potvin, conseiller qui représente les citoyens de Laterrière.

« On sent que les Laterrois ont le souci d’être bien représentés et je pense qu’on répond à la demande », a réagi Virginie Hallahan Pilotte.

Un peu moins de 100 personnes ont participé à la formation du comité de citoyens de Laterrière, dimanche, à l’édifice municipal.

La porte-parole n’a pas l’impression que la grogne s’est apaisée à Laterrière depuis la dernière séance du conseil municipal, où la salle Pierrette-Gaudreault, bondée, était généralement composée de citoyens en colère du secteur. Elle est toutefois d’avis qu’elle a l’impression que le mécontentement est entendu, ce qui apporte une certaine satisfaction.

Si le temps lui permet, la mairesse de Saguenay Josée Néron va participer à la première rencontre du comité de travail, prévue en février, mais ce sont surtout les huit personnes nommées qui vont prendre part aux discussions, dont les sujets risquent d’être nombreux.

« La liste est longue, a reconnu Virginie Hallahan Pilotte. Le premier objectif est de revoir tout le budget 2019 en détail, parce que c’est ce qui a provoqué une hausse dans le compte de taxes des résidants de Laterrière. On va l’analyser et tenter de faire des propositions, dans le but que le citoyen puisse ravoir le plus d’argent possible. Présentement, on vient seulement chercher directement dans la poche du citoyen. »

Pétition à Shipshaw

Dans la même lignée, une pétition a été mise en ligne par Marie-Claude Touzin, une citoyenne de Shipshaw qui invite ses pairs à se mobiliser comme l’ont fait les citoyens de Laterrière. Le manque de services dans le secteur, le taux d’imposition, l’évaluation des terrains et bâtiments ainsi que les différents frais défrayés par les citoyens sont les raisons évoquées.

En plus de se retrouver sur le site Petitions24, des versions papiers du formulaire nommé Taxation municipale 2019, secteur Shipshaw, seront disponibles dans différents dépanneurs. À 19 h 30 dimanche soir, 144 signataires s’étaient manifestés.