Plusieurs centimètres de neige sont tombés sur le sol régional.

Cocktail de froid et de neige

La première tempête de l'année a tenu occupé les policiers, les déneigeurs et les remorqueurs, hier en fin de journée. Au moment d'écrire ces lignes, la Sécurité publique de Saguenay (SPS) rapportait environ une vingtaine de sorties de route et de collisions mineures, dues aux mauvaises conditions routières.
Les automobilistes, moins présents sur les routes, devaient faire preuve de prudence à certains endroits plus enneigés et glacés. La côte Sainte-Geneviève a d'ailleurs été bloquée pendant une partie de la soirée, hier.
«Le chemin est trop enneigé et les gens ne sont pas capables de la monter. Un policier bloque donc l'accès en attendant une gratte du ministère des Transports», précise le lieutenant Denis Harvey de la SPS.
«Heureusement, il n'y a pas d'accidents majeurs. Les gens sont moins sur les routes. Et ce n'est pas surprenant. Ça fait deux jours que les médias annoncent cette tempête», ajoute le policier.
Du côté de la Sûreté du Québec, on dénombre également quelques sorties de route, mais aucun accident n'aurait fait de blessé.
Plusieurs centimètres de neige ont atteint le sol régional, autant au Saguenay qu'au Lac-Saint-Jean. En plus des précipitations, des alertes de froid extrême avaient été émises pour les deux territoires. Combinées aux vents, des températures ressenties allant de -38 à -48 étaient annoncées pour la nuit dernière.
Un avertissement de froid extrême, rappelons-le, est émis lorsque le refroidissement éolien ou les températures très froides présentent un danger élevé pour la santé, en causant notamment des engelures ou de l'hypothermie.
Les déneigeurs n'ont également pas chômé hier. L'un d'entre eux a cependant mal terminé la journée en frappant le véhicule de son client dans le secteur de Chicoutimi. Heureusement, personne n'a été blessé. La voiture, qui était garée, a toutefois été lourdement endommagée.
À Jonquière, un homme a frappé un lampadaire qui s'est ensuite effondré sur le sol, dans le secteur de la rue Saint-Hubert.
Au moment de mettre sous presse, aucune panne de courant n'avait encore été rapportée sur le territoire régional.
Llevesque@lequotidien.com