Candidat à la mairie de Saguenay, Arthur Gobeil s’engage auprès de la population du secteur nord de Chicoutimi à travailler pour conserver des services médicaux sur la rive nord.

Clinique de Chicoutimi-Nord: Gobeil s'attaquera au problème

Le candidat indépendant à la mairie de Saguenay, Arthur Gobeil, juge qu’il est impensable que la population de Chicoutimi-Nord soit laissée à elle-même avec la fermeture anticipée de la Clinique de médecine familiale de Chicoutimi-Nord, au début novembre.

Tel qu’annoncé en juin dernier, le Groupe de médecine familiale (GMF) de Chicoutimi-Nord déménagera à Chicoutimi, une situation que M. Gobeil juge tout à fait inacceptable pour la population en général, mais plus spécialement pour les personnes âgées qui n’apprécient guère d’avoir à traverser le pont Dubuc pour obtenir des services médicaux. 

« Comme candidat à la mairie, j’estime qu’il faudrait intervenir auprès des autorités comme le ministère de la Santé ou le CIUSSSS pour mettre en place des incitatifs qui auraient pour effet de conserver la clinique médicale. Si certains médecins plus âgés veulent quitter, peut-être qu’il y aurait moyen pour inciter de nouveaux médecins à débuter leur pratique », déclare le candidat. 

Rappelons que l’impossibilité de dénicher des locaux adéquats a toutefois forcé l’équipe médicale à déménager, et ce, ajouté au fait que la clientèle a changé. Après analyse, il s’est effectivement avéré que la majorité de la clientèle n’habite plus Chicoutimi-Nord. À la mi-avril, le GMF comptait 7386 patients.

Selon lui, il est tout à fait urgent qu’il y ait une intervention auprès des élus pour que quelqu’un tire la sonnette d’alarme au nom de la population qui réside dans le secteur nord, mais aussi à Saint-Honoré, Saint-Ambroise et les secteurs avoisinants.

Il ajoute que la présence de médecins dans un milieu constitue un apport économique important puisque généralement, ils génèrent de l’activité pour les pharmacies et autres commerces.