Climatisation dans les CHSLD: le CIUSSS attend les directives 

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean attend impatiemment les directives du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec afin de déterminer comment le personnel et les résidents des CHSLD de la région pourront être protégés à la fois de la chaleur et de la COVID-19.

La pandémie force le MSSS à actualiser son plan de lutte à la canicule mis en place à l’été 2018. Celui-ci prévoit que 94 % du réseau des CHSLD publics soit muni d’espaces refuges climatisés ou déshumidifiés. Le plan doit maintenant être adapté à la présence de la COVID-19.

«Les gestionnaires attendent ardemment les directives afin de savoir comment mettre en place à la fois les mesures liées à la COVID-19 et au plan de chaleur accablante pour protéger les résidents et les employés de la chaleur et du coronavirus. On s’attend à recevoir des informations dans les prochaines heures, puisque la chaleur, elle est là», affirme Romane Le Gallou, conseillère en communications au CIUSSS. 

La porte-parole évoque notamment le fait que les employés sont dotés d’équipements de protection qui augmentent l’effet de chaleur. Il est aussi nécessaire d’assurer le confort des personnes atteintes du coronavirus. Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean est doté d’un plan de sécurité civile appliqué lors de périodes de chaleur. «On retrouve dans ce plan différentes mesures de prévention, de préparation et d’intervention et protocoles pour prévenir et prendre soin des personnes vulnérables, qu’elles soient hébergées dans nos installations ou dans la communauté», décrit Romane Le Gallou.

Toutefois, la présence de la COVID-19 remet en cause plusieurs de ces façons de faire. Le CIUSSS se retrouve donc en attente de réponses.  Des ventilateurs sur pied, qui peuvent notamment provenir des familles, sont habituellement utilisés. En temps normal, une rotation est aussi effectuée dans les aires climatisées afin d’assurer le confort de tous. La porte-parole ignore quelles seront les nouvelles règles à appliquer. «On ne sait pas si tout ça va à l’encontre des mesures de distanciation par exemple.»

Plusieurs installations du CIUSSS disposent de climatisation. Lorsque tel n’est pas le cas, les établissements peuvent avoir recours à un système de climatisation temporaire. «De plus, des mesures de ventilation, de déshumidification de l’air et de surveillance sont habituellement mises en place», assure la porte-parole.  Elle souligne que tous les CHSLD de la région disposent de climatisation dans leurs aires communes depuis l’an dernier. 

«Nous procédons à l’acquisition de climatiseurs supplémentaires pour les corridors, le système de ventilation permettra une meilleure circulation d’air dans les chambres», souligne Romane Le Gallou.