L'avenir du Foyer de groupe de Roberval est maintenant entre les mains de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois.

Clientèle plus lourde au Foyer de groupe

L'avenir du Foyer de groupe de Roberval est maintenant entre les mains de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois.
Le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, maintient son orientation. L'établissement qui est fermé depuis le 21 mars dernier rouvrira en septembre. Toutefois, il desservira une clientèle plus lourde qu'auparavant.
Le comité de travail mis en place par le gouvernement du Québec en mai dernier a complété ses devoirs en date du 30 juin. Le rapport comprenant les recommandations des intervenants quant à la future mission de ce point de services du Centre jeunesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean a été déposé sur le bureau de la ministre Charlebois.
Lorsqu'ils ont annoncé la formation d'un groupe de travail lors d'une conférence de presse tenue à Roberval le 12 mai dernier, Philippe Couillard et Lucie Charlebois avaient misé sur l'importance entourant la dispensation de services aux jeunes en difficulté de toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans leur commande, ils insisté sur l'adaptation et l'optimisation des services à l'égard de cette clientèle.
«Dans nos attentes, nous avions réclamé la mise en place d'un tel comité et nous souhaitions une réouverture en septembre. Ça, c'est canné. Les jeunes de toute la région ont besoin de ce Foyer de groupe et nous espérons que les services qui y seront dispensés répondront à leurs besoins. Nous sommes en attente d'une décision de la ministre», affirme le vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), Gaston Langevin qui a défendu ce dossier bec et ongles lors de la dernière campagne électorale.
Le Foyer de groupe de Roberval a été fermé le 21 mars dernier. Le chef libéral, qui était alors candidat dans le comté de Roberval, s'était formellement engagé à rouvrir cette ressource, martelant que ce dossier lui tenait particulièrement à coeur. Depuis, le dossier a considérablement évolué.
Le groupe de travail était formé de représentants du Centre jeunesse, du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED), du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Domaine-du-Roy et de la communauté de Mashteuiatsh.