Sur la photo, de gauche à droite : Monsieur Gabriel Arcand, maire de Deschambault-Grondines et président de la Corporation des Fleurons du Québec, Monsieur Olivier Larouche, président du comité d’embellissement de la Ville d’Alma, Madame Véronique Guay, horticultrice au Service des travaux publics de la Ville d’Alma, Monsieur Marc Asselin, maire de la Ville d’Alma.

Classification horticole: la plus haute distinction pour Alma

La Ville d’Alma a reçu la plus haute distinction de la Corporation des Fleurons du Québec, jeudi soir, lors du dévoilement de la classification horticole des municipalités du Québec évaluées cette année.

La ville de l’hospitalité faisait partie des 116 municipalités notées. Parmi celles-ci, 24 ont reçu un fleuron de plus et la plupart ont progressé sur la grille d’évaluation. Cette récompense permet de souligner les efforts déployés par les villes du Québec dans leur volonté d’embellir le milieu de vie et la qualité de vie des citoyens.

« Les élus et le personnel de la Ville d’Alma sont extrêmement heureux de recevoir cet honneur, a partagé le maire d’Alma Marc Asselin, dans un communiqué émis jeudi soir. Ce cinquième fleuron est le résultat d’un travail de longue haleine par le conseil et le personnel de la Ville d’Alma. L’embellissement de la ville est le sujet pour lequel je reçois le plus de commentaires de la part des citoyens et des citoyennes. Les gens sont fiers de la beauté d’Alma. »

Les fleurons sont décernés sur une période de trois ans et ils sont assortis d’un rapport professionnel qui suggère des pistes d’amélioration. La Corporation des Fleurons du Québec félicite les 351 municipalités de la province à être décorées d’au moins un fleuron, ce qui représente 43 pour cent des municipalités.

« Depuis plusieurs années, le comité d’embellissement a à cœur de réaliser des projets qui contribuent à l’embellissement de la ville, a pour sa part réagi Olivier Larouche, président du comité d’embellissement à la Ville d’Alma. Les recommandations émises par les juges des Fleurons du Québec dans les rapports de classification précédents ont été suivies avec beaucoup d’attention par le comité afin d’obtenir ce cinquième fleuron. Cette distinction revient également aux citoyens, aux entreprises et aux institutions qui ont mis des efforts pour embellir leur propriété. » Jonathan Hudon