CJE des Bleuets: chercher un emploi en temps de pandémie

La pandémie de COVID-19 n’a pas seulement coupé des milliers d’emplois, elle a aussi affecté la façon d’en dénicher un nouveau. Présents dans trois points de service différents, soit Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien et Roberval, le Carrefour jeunesse emploi des Bleuets a dû s’adapter à cette nouvelle réalité.

La directrice générale de l’organisme, Isabelle Coulombe explique que cette adaptation a demandé plusieurs ajustements et a exigé une bonne coordination au sein de son équipe de travail, qui compte une vingtaine d’employés.

« Notre premier but et notre focus principal étaient de maintenir tous les emplois pour notre équipe et d’offrir la même prestation de services auprès de notre clientèle. »

À l’instar de plusieurs entreprises, le télétravail s’est avéré être la solution. « Depuis le 16 mars, tout le monde au sein de l’organisme est en mode télétravail. On a équipé tout le monde. On n’avait jamais vraiment fait ça avant. Notre mandat principal est de faire de l’intervention, donc des rencontres physiques face-à-face. »

Situation actuelle

La directrice confirme ne pas avoir observé une hausse dans la clientèle du CJE des Bleuets. La prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) pourrait peut-être expliquer en partie cette observation, mais d’autres facteurs aussi sont à considérer, selon elle.

« Ça a probablement un impact, car on a beaucoup moins de demandes que d’habitude. Il y a un ralentissement général. (…) Il y a beaucoup de gens qui sont sur le programme d’aide gouvernementale d’urgence, il y a en d’autres qui ont été mis à pied temporairement tandis que d’autres en profitent pour réfléchir à leur emploi actuel et envisager une réorientation », précise Isabelle Coulombe.

Travail étudiant

Cet été, le CJE des Bleuets a ciblé quelques secteurs de travail qui seront avantageux pour les étudiants qui se cherchent un emploi.

Tout d’abord et sans grande surprise, le CIUSSS est en recrutement intensif depuis le début de la pandémie. Les épiceries et les pharmacies connaissent aussi un grand manque de personnel et il y a là une forte offre d’emploi. Le secteur agricole, bien présent dans la région, devra trouver plusieurs candidats afin de combler ses besoins de main-d’œuvre pendant la saison estivale.

L’industrie touristique devrait tourner au ralenti cet été. Isabelle Coulombe avoue ne pas avoir eu d’échos sur la situation actuelle des emplois réellement disponibles.

Vidéo

Parmi les autres stratégies développées pour favoriser la communication, on retrouve l’utilisation des réseaux sociaux.

« On s’est dit que l’on allait faire des activités sur notre page Facebook pour dire aux gens que l’on existe et que l’on est encore là à 100 %. »

La plus récente initiative ? Une vidéo humoristique réalisée par des artistes de la région. Les humoristes Mathieu Lévesque et Simon Trottier ont enfilé différents déguisements devant la caméra de Mélanie Saint-Germain afin de promouvoir l’importance du curriculum vitae.

« La recherche d’emploi change et évolue à cause des mesures mises en place, mais une chose ne change jamais, le curriculum vitae. (…) Le CV sera toujours un outil qui permet à tous de se présenter. C’est le premier coup de foudre entre un candidat et un employeur. »

La capsule humoristique se retrouve sur la page Facebook de l’organisme. Pour la voir : www.facebook.com/cjedesbleuets/videos/2676106502714197/

Les humoristes Mathieu Lévesque et Simon Trottier ont enfilé différents déguisements devant la caméra de Mélanie Saint-Germain afin de promouvoir sur les réseaux sociaux l’importance du curriculum vitae.

AGA reportée

Pour ce qui concerne l’assemblée générale annuelle de l’organisme, la directrice confirme qu’elle sera reportée à l’automne.

« On ne voulait pas tenir l’assemblée en ligne virtuellement. Pour nous, c’est un happening cette assemblée générale et c’est un moment important dans notre année. On l’a donc reportée en septembre. On verra rendu là quelle formule sera privilégiée. »