CIUSSS: un plan d'action contre la détresse psychologique réclamé

Le taux de détresse psychologique des employés professionnels représentés par l'APTS est très élevé et le syndicat demande au conseil d'administration du CIUSSS de mettre en oeuvre rapidement le plan d'action en santé mentale.
Lynn Brie a mentionné au CA du CIUSS que 63 % des professionnels que l'APTS représente affichent un taux élevé de détresse psychologique.
La représentante politique régionale Lynn Brie a profité de l'assemblée mensuelle du conseil d'administration du CIUSSS pour dresser un état de la situation des membres qu'elle représente. « La détresse est très élevée. Nous avons fait faire un sondage très sérieux avec la réforme et surtout le projet Optilab et il démontre que 63 % des 392 répondants affirment avoir un indice élevé et très élevé de détresse psychologique alors que c'est 18 % pour la moyenne selon le type d'emplois au Québec », a-t-elle évoqué aux membres du conseil d'administration.
La PDG du CIUSSS, Martine Couture, a répondu que la mise en place du plan en santé mentale n'était pas une priorité du ministère de la Santé et des Services sociaux, mais que le CIUSSS en avait élaboré un et qu'il a été présenté aux directeurs des services. « La problématique de la santé mentale est prise très au sérieux et quatre mesures ont été mises de l'avant pour commencer à intervenir », a-t-elle mentionné. Par contre, la mise en oeuvre plus spécifique n'est pas encore faite. 
Lynn Brie a donc demandé qu'on accélère sa mise en place afin d'éviter l'augmentation du taux d'absentéisme au travail causé par des problèmes de stress ou de détresse psychologique.
Pas de pouvoir du CA
La présidente du conseil d'administration France Guay ne déplore pas le peu de pouvoir politique dans leur rôle décisionnel, comme le démontre une étude rapportée plus tôt cette semaine par La Presse. « Quand j'ai posé ma candidature, je l'ai fait en connaissance de cause des rôles et mandats des membres du conseil d'administration, de la PDG et du ministre. Je vis très bien avec ma décision et les paramètres qui nous gouvernent. Si ça ne m'avait pas plu, je ne me serais pas impliquée et je n'aurais pas posé ma candidature », a-t-elle commenté.
Comité consultatif
Le comité consultatif Maria-Chapdelaine a fait le dépôt de sa première recommandation au CIUSSS, soit de retirer les demi-portes au CHSLD l'Oasis de Dolbeau-Mistassini afin d'assurer un meilleur milieu de vie aux patients. En effet, ce type d'aménagement n'était plus jugé pertinent par le ministère de la Santé et des Services sociaux.
Dans le cadre des changements qui seront apportés à l'établissement pour le rendre plus conforme, le comité consultatif recommande de faire la promotion de cette décision qui vise à améliorer la qualité de vie des résidants et de souligner la qualité des services offerts et le professionnalisme et compétence du travail en place. Le comité juge qu'il est important de démontrer les différences qui existent entre le privé et le public concernant les centres d'hébergement.