Selon la PDG du CIUSSS, Julie Labbé, il sera désormais possible d’offrir des tâches à plein temps partagé entre différents établissements.

CIUSSS: un déficit de 2,1 M$

Au cours de son exercice financier 2017-2018, le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a contracté un déficit de 2,1 millions de dollars, tout en opérant une foule de projets pour maintenir les services à la population.

Voici ce qui est ressorti durant la séance publique annuelle d’information présentée lundi soir à Dolbeau-Mistassini.

De mars 2017 à mars 2018, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a généré un déficit de 2,1 millions de dollars. Une ponction de 959 000 dollars est attribuable au fonds d’exploitation du CIUSS qui devra être pris en charge dans le budget de l’année 2018-2019. La balance de 1,16 million de dollars, attribuable au fonds d’immobilisation, sera absorbée par les fonds accumulés dans ce fonds. Pour réduire ce déficit, des mesures sont déjà en place pour réduire le temps excédentaire et les assurances salaires, qui ont causé des surcoûts exceptionnels au cours des trois dernières années, note Julie Labbé, la présidente-directrice générale du CIUSSS. L’optimisation des approvisionnements permettra aussi de faire des gains intéressants, ajoute cette dernière.

De 34 à 4 conventions collectives

À la suite de la formation des CIUSSS, les différentes conventions collectives devaient être harmonisées. Jusqu’à maintenant, le CIUSS a réussi à regrouper 25 unités syndicales en trois unités. Les neuf autres tentent présentement de s’entendre, avec l’aide de médiateurs, pour former le quatrième grand syndicat aggloméré dans le secteur. Ce cadre régional permet de fusionner l’ancienneté des travailleurs et de stabiliser les équipes de travail, soutient Julie Labbé, car il sera désormais possible d’offrir des tâches à plein temps partagé entre différents établissements, ce qui était jadis impossible. Une meilleure organisation du travail permettra aussi d’augmenter le sentiment d’appartenance et de réduire le temps supplémentaire, ajoute-t-elle.

La séance se tenait à Dolbeau-Mistassini.

Agrandissements des blocs opératoires

Un agrandissement du bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi, d’une valeur de 80 millions de dollars, a été annoncé en janvier 2018. Cette annonce ne change en rien les projets de modernisation du bloc opératoire de l’hôpital de Dolbeau-Mistassini. « Nous sommes toujours dans les délais », a souligné Julie Labbé, qui admet que les démarches sont longues pour faire de bons investissements. Les travaux devraient donc commencer comme prévu en novembre 2019.

Révision de l’offre alimentaire

Le CIUSSS a entamé une vaste démarche de révision alimentaire, en impliquant les cuisiniers, les nutritionnistes et plusieurs acteurs du milieu de la santé afin d’offrir une plus grande valeur nutritive dans les repas, tout en misant sur les recettes les plus populaires. L’organisation travaille également avec la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Zone boréale pour favoriser les produits locaux.

630 000 $ pour le spectre de l’autisme

Un investissement de 630 000 dollars a été fait pour venir en aide aux familles touchées par des personnes atteintes du spectre de l’autisme, notamment auprès d’enfants de moins de cinq ans, en leur offrant des services de réadaptation et de l’aide comportementale intensive. Cet investissement vise à éliminer les temps d’attente.

Aussi, la Fondation de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) a investi 225 000 dollars dans le programme visant à favoriser l’accompagnement précoce des personnes qui reçoivent un diagnostic de cancer.

Finalement, plus de 200 organismes de la région se sont partagé 22,5 millions de dollars en vertu du Programme de soutien aux organismes communautaires.

+

EN CHIFFRES

• 1er employeur dans la région avec 10 500 employés

• 62 installations, dont 6 hôpitaux, 13 CLSC et 15 CHSLD. • Couvre un territoire 92 762 km2

• 240 médecins ont été formés depuis 2006 grâce au Programme de formation médicale à Saguenay offert à l’UQAC