L'ERD a adopté samedi son programme politique en vue des prochaines élections. La chef Josée Néron affirme que le programme est le résultat d'une année et demie de travail.

Cinq grands thèmes pour l'ERD

L'Équipe du renouveau démocratique a adopté samedi matin son programme politique en vue des élections de novembre prochain. Au final, cinq grands thèmes qui orienteront le travail du parti ont été retenus et seront exposés à la population au cours des prochains mois.
Une centaine de membres étaient réunis à La Saguenéenne samedi matin afin d'adopter le programme du parti. La chef, Josée Néron, affirme que les «27 pages d'idées» sont le résultat de la dernière année et demie de travail de comités et de consultations citoyennes.
«Pour nous, c'est une étape importante. On lance ce qu'on va livrer comme message. C'est la deuxième fois pour la population qu'un parti prend des engagements formels, écrits. C'est notre vision d'une ville qu'on propose.»
Les cinq grands thèmes retenus sont ville prospère, ville famille, ville culturelle, ville durable et ville ouverte.
«On veut remettre la ville sur les rails de la prospérité. On veut aussi ramener la population et la garder. Au niveau culturel, on veut que Diffusion Saguenay offre plus de diversité. Les spectacles d'humour très lucratifs doivent permettre de soutenir les spectacles moins lucratifs. On veut aussi faciliter l'accès aux parcs et aux pistes cyclables, développer le transport actif. On doit travailler ensemble pour développer la région. On doit aller vers de nouveaux créneaux de développement. Il faut innover. Il faut faire en sorte qu'il y ait plus d'étudiants dans notre université. Tout ça, dans une coquille de gouvernance transparente», énumère-t-elle.
Le contenu du programme politique sera dévoilé graduellement au cours des prochains mois.
«On est parti du programme de 2013. Cette fois, on est plus spécifiques et plus terre à terre pour que la population puisse comprendre jusqu'où on veut aller. On n'est plus en 1930. On ne peut plus gouverner comme en 1930.»
Candidature de Jean-Pierre Blackburn
Josée Néron voit d'un bon oeil l'arrivée de Jean-Pierre Blackburn dans la course à la mairie de Saguenay.
«Au même titre qu'Arthur Gobeil, Jean-Pierre Blackburn est un candidat de qualité. Maintenant, c'est à chacun de faire sa campagne, de faire connaître sa façon de voir le développement de notre ville», affirme-t-elle. «Tout ce que j'espère, c'est que cette campagne puisse se faire sur les débats. Ce sera à la population de choisir. Toutefois, je considère que l'ERD demeure le seul parti qui peut opérer le changement. M. Blackburn continue avec le parti en place. Quant à M. Gobeil qui est indépendant, il ne bénéficie pas de structure», conclut-elle.