Lorsque le projet de cimetière musulman est revenu dans l’actualité, au Cimetière Saguenay de Saint-Honoré, une pancarte «Saguenay ville blanche» avait été installée à l’entrée du site.

Cimetière musulman à Saint-Honoré

Dans la région, un projet de cimetière musulman est revenu dans l’actualité en juillet, lorsque l’Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean avait réitéré la volonté d’inhumer des corps à l’intérieur des limites du Cimetière Saguenay à Saint-Honoré.

Le reportage, publié dans Le Quotidien du 18 juillet sous la plume de Louis Tremblay, avait fait réagir à un point tel que la direction du journal avait été dans l’obligation de retirer l’article de sa page Facebook. Les commentaires étaient trop virulents. Quelques jours plus tard, une pancarte « Saguenay ville blanche » avait été installée à l’entrée du cimetière de Saint-Honoré. Le maire Bruno Tremblay s’était vivement opposé à ce geste, allant lui-même enlever l’imposante pancarte en bois. Quelques autres événements du genre étaient survenus peu de temps après, alors que des messages haineux avaient été placés sur le parvis de l’église de Saint-Honoré ou sur l’affiche à l’entrée de la ville. Tout en dénonçant ces gestes de racisme, le maire avait fait savoir qu’il n’était pas contre l’idée de créer un cimetière musulman à l’intérieur du Cimetière Saguenay, réservé aux défunts catholiques.