Chemins de fer: une campagne de prévention en cours

L’an dernier, 222 accrochages entre des voitures ou des individus et des trains au pays ont coûté la vie à 72 personnes. Pour éviter de tels drames, les corps policiers tiennent une campagne de prévention dans la région, qui se poursuivra au cours des prochaines semaines.

« Un accident est toujours un accident de trop », souligne André-Pierre Savard, constable pour la police du CN, un corps policier spécialisé sur la sécurité ferroviaire, lors d’une activité de prévention tenue à Mashteuiatsh, vendredi dernier.

Au cours des prochaines semaines, la police du CN sera accompagnée d’autres corps policiers, comme la Sûreté du Québec ou encore la police de Mashteuiatsh, pour faire des activités de prévention près des passages à niveau dans les communautés de la région. « On veut jouer un rôle préventif pour conscientiser les gens à l’importance de conduire sécuritairement près des passages à niveau », dit-il, car le passage d’un train ajoute aux facteurs de risque déjà présents sur la route. Utiliser un cellulaire à proximité d’un passage à niveau augmente donc grandement la possibilité qu’il y ait un accident.

De plus, le constable souligne qu’il est illégal de circuler sur les voies ferrées, sauf au passage à niveau. « On ne tolère pas les intrusions sur la propriété privée », dit-il, en mentionnant qu’un contrevenant est passible d’une amende de 149 $.

Même si les policiers veulent miser sur la prévention, ils doivent tout de même faire respecter la loi, et certains automobilistes et des piétons ont reçu des constats d’infraction lors de la journée, admet André-Pierre Savard.

Au cours des dernières années, les activités de prévention ont aidé à réduire le nombre d’accidents avec les trains, mais « le bilan doit continuer à s’améliorer jusqu’à ce qu’il y ait zéro accident », note ce dernier.

Les policiers assureront une présence accrue, notamment lors des festivals de la région cet été.

La police du CN a été fondée en 1923 et elle a les mêmes pouvoirs que les autres corps policiers, mais elle se concentre d’abord sur l’application de la loi sur la sécurité ferroviaire.