Peter Mackay a débuté sa tournée à Alma, lundi matin. Il visitera les militants dans Jonquière et La Baie avant de quitter la région.
Peter Mackay a débuté sa tournée à Alma, lundi matin. Il visitera les militants dans Jonquière et La Baie avant de quitter la région.

Chefferie du Parti conservateur : Peter Mackay en mode séduction au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Après la Gaspésie et l’Abitibi-Témiscamingue, le candidat à la chefferie du Parti conservateur, Peter Mackay, s’arrête au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où le seul député conservateur du territoire, Richard Martel, ne lui pas donné son appui.

L’ancien ministre était de passage à Alma, lundi matin, avant de se rendre à Jonquière et La Baie pour rencontrer des membres du parti. Richard Martel, rappelons-le, a appuyé publiquement le député ontarien Erin O’Toole «J’ai demandé une rencontre avec M. Martel. Il a eu une autre décision. Je suis très content d’avoir six députés au Québec (derrière lui). C’est une compétition, je comprends bien qu’il y a d’autres choix. Je suis ici pas seulement pour convaincre les autres membres, mais plus pour comprendre les besoins du milieu. Parce qu’après la course à la chefferie, il y a une autre étape», a affirmé le candidat, qui a rencontré la presse avant le début de sa tournée régionale.

Peter Mackay était notamment accompgné du député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Pierre Paul-Hus.

Celui qui s’est fait critiquer dans les derniers mois pour sa maîtrise de la langue de Molière, comme la plupart des candidats conservateurs, insiste pour parler le plus souvent possible en français dans sa tournée. Et c’est au Saguenay, d’ailleurs, qu’il a appris comment se débrouiller dans la langue de Molière. «J’ai étudié le français, à Chicoutimi, quand j’étais à l’université», s’est remémoré le candidat, qui avait participé à l’école de langue de l’UQAC. «C’est pour ça que parfois, j’ai un accent de bleuet», a lancé à la blague l’ancien ministre.

Candidat dans la circonscription Lac-Saint-Jean, Jocelyn Fradette a participé à la rencontre de membres tenue à Alma. Il a d’ailleurs donné son appui à Peter Mackay, mais n’a pas confirmé s’il sera candidat conservateur à la prochaine élection qui pourrait être déclenchée aussi rapidement qu’à l’automne.

L’ancien candidat conservateur dans Lac-Saint-Jean, Jocelyn Fradette, a donné son appui à Peter Mackay.

Pour GNL Québec

Dans son bref point de presse, Peter Mackay, qui a notamment été ministre de la Défense et de la Justice, a également insisté sur le développement de la filière énergétique. Il s’est montré en faveur de GNL Québec, un projet qui sera «bon pour les régions». Mais il souhaite l’essor de tous les projets qui permettront au pays de se suffire en matière énergétique, et au passage, contribuer à la transition de plusieurs pays en vendant cette énergie.

«Le Canada, c’est la 3e source d’énergie dans le monde. Mais nous, on a importé des énergies. C’est incroyable!», a imagé M. MacKay.