Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault.

Chef par intérim: Sylvain Gaudreault réfléchit

Sylvain Gaudreault réfléchit, et fait beaucoup d'appels téléphoniques. Il ne confirme rien, mais n'exclut rien non plus.
Le député de Jonquière, qui a à ses trousses tous les journalistes du Québec, multiplie les démarches auprès de ses collègues, mais ce n'est pas pour mousser sa candidature. Avec eux, il discute de qui ferait le meilleur candidat pour diriger les troupes jusqu'à la fin de la session parlementaire, puis assurer l'intérim jusqu'à la course au leadership. Et du même souffle, il admet que son nom fait partie de la liste. « La seule chose qui compte actuellement, c'est les trois «C»: le calme, la confiance des collègues, et la connaissance du parti et des dossiers. Le but est de trouver celui ou celle qui fera le meilleur consensus », dit-il, que ce soit lui ou un autre. Mais une autre variable s'ajoute; la course au leadership. Car il est très clair aussi que le prochain chef intérimaire ne sera pas de la course. Il doit donc bien réfléchir.
«Oui, la course au leadership fait aussi partie de la réflexion», affirme Sylvain Gaudreault, en admettant que les choses vont actuellement très vite.
«Quand je me suis levé hier matin (lundi), je n'imaginais pas que je devrais amorcer ce type de réflexion », conclut-il.