Chantale Potvin a remporté le premier prix des Mérites du français en éducation pour les écoles secondaires du Québec grâce à son projet de recueil de contes sur l’intimidation.

Chantale Potvin remporte le 1er prix

Chantale Potvin a remporté le premier prix des Mérites du français en éducation pour les écoles secondaires du Québec pour une quatrième fois.

Son projet de recueil de contes sur l’intimidation a séduit les membres du jury du concours. 

L’enseignante et auteure Chantale Potvin est plus qu’heureuse que le projet qu’elle a réalisé avec 21 élèves de troisième secondaire ait été récompensé. 

Pour celle qui enseigne à la Cité étudiante de Roberval, le prix prend l’allure d’une « bonne tape dans le dos ». 

« C’est un très beau prix. Ça fait un petit velours. Des montants sont aussi attribués par tirage au sort. Je n’ai rien gagné, mais ce n’est pas grave, ce n’est pas pour ça que je participe et honnêtement, je ne m’attendais pas à gagner. Il y a un grand nombre de projets déposés », explique l’enseignante au cours d’un entretien téléphonique. 

Chantale Potvin, qui a remporté le même prix en 2006, 2007 et 2011, a soumis sa candidature notamment pour faire plaisir aux élèves qui ont pris part au projet. Les enseignants devaient soumettre des projets réalisés en cours d’année dans le cadre de leurs cours et qui mettent en valeur la langue française. 

« Les élèves sont contents. Ça les rend fiers. Plusieurs n’auraient jamais pensé écrire un livre », affirme celle qui estime que le choix du sujet a pu jouer en sa faveur. 

Les élèves qui ont participé ont été invités à écrire un conte qui porte sur l’intimidation. Chaque histoire devait se terminer sur une note positive.

« Le projet a amené les élèves à écrire, à lire et à parler d’intimidation. »

Chantale Potvin convient qu’elle a dû travailler fort pour concrétiser le projet, mais elle n’en regrette rien. « Il faut être un peu cinglé, puisque c’est beaucoup de travail et qu’on n’est pas payé en temps supplémentaire. Mais les jeunes aiment bâtir quelque chose de concret. Pour enseigner, le truc, c’est d’aimer les jeunes et d’aimer ‘‘la job’’. Il faut s’amuser autant qu’eux quand on fait un projet. »

L’enseignante promet que le trophée remporté trônera dans la classe dès qu’elle l’aura reçu. 

Rappelons que le recueil de contes de Chantale Potvin lui a aussi permis de remporter le prix Ensemble contre l’intimidation du gouvernement du Québec dans la catégorie Individu en octobre dernier.