Chantale Cyr.

Chantale Cyr poursuit les élus

Le bras de fer est loin d’être terminé entre la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et Chantale Cyr. L’ancienne directrice générale poursuit la majorité des élus pour 350 000 $. Les procédures des derniers mois lui ont causé du stress au point d’être hospitalisée en psychiatrie.

La poursuite prévoit, entre autres, un dédommagement pour atteinte à sa réputation et 25 000 $ réclamés par le conjoint de Mme Cyr. Celui-ci s’est absenté du travail pendant quelques semaines pour épauler sa conjointe.

Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, l’action juridique vise douze commissaires et la présidente de la commission scolaire, Liz. S. Gagné. Les élus qui ont voté contre le congédiement de Mme Cyr ou qui se sont abstenus échappent à la poursuite.

Selon Mme Cyr, la présidente de la commission scolaire a commis des gestes de harcèlement en ayant recours à des propos et des actes méprisants. Celle qui était en congé maladie lors de son congédiement affirme que les commissaires ont abusé de leur droit. Des propos qui sont partagés par son avocat, Me Éric Le Bel, qui parle d’un congédiement illégal, malicieux et basé sur la mauvaise foi.