La présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz S. Gagné (à droite), assure que tout le processus légal menant au congédiement de Chantale Cyr (à gauche) a été respecté.

Chantale Cyr congédiée

Après avoir annoncé son intention de le faire en janvier, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a officiellement congédié la directrice générale Chantale Cyr, mardi soir.

Cette décision a été entérinée dans le cadre d’une séance ordinaire tenue dans les locaux de la commission.

Il a été résolu « de congédier la directrice générale, à compter du 13 mars 2018, pour les motifs suivants : incapacité à accomplir sa fonction, incompétence, inconduite et négligence à remplir ses devoirs et de mandater Morency, société d’avocats, pour donner, entre autres, suite à cette décision et les avis requis par le Règlement », est-il inscrit dans l’extrait de procès-verbal remis au Quotidien après la séance publique.

La résolution a été adoptée à majorité. Treize commissaires ont voté pour, deux autres ont voté contre, tandis qu’un s’est abstenu. La commissaire Sonia Desgagné a d’ailleurs fait inscrire sa dissidence au procès-verbal.

Chantale Cyr avait été nommée à ce poste le 4 juillet 2016. Elle était actuellement en congé maladie depuis novembre.

Le processus

La présidente de la commission scolaire, Liz S. Gagné, a assuré en entrevue que tout le processus légal avait été respecté.

La résolution détaille d’ailleurs les étapes qui ont été franchies. Il est dit que la commission scolaire avait avisé « la direction générale de son intention de procéder à son congédiement ». Il est ensuite stipulé que la CS avait informé Mme Cyr de son intention le 22 janvier. Un mois plus tard, la CS avait annoncé à Mme Cyr qu’une « décision finale serait prise le 13 mars 2018 au sujet de son lien d’emploi ».

En janvier, Mme Gagné avait expliqué en entrevue au Quotidien qu’il allait être permis à Mme Cyr de venir contester son congédiement en personne, ou qu’encore des négociations pourraient avoir lieu avec son procureur. « Elle ne s’est pas présentée. [...] Je n’ai eu aucun retour de madame », a assuré Mme Gagné mardi soir.

Par cette résolution, les commissaires de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay ont officiellement congédié la directrice générale Chantale Cyr.

Plusieurs rebondissements

En février, selon Radio-Canada, Chantale Cyr avait mis en demeure deux associations de cadres de l’organisation leur demandant de se rétracter et de s’excuser à propos d’une lettre qui avait été lue par Mme Gagné en novembre aux commissaires. En décembre, elle avait porté plainte pour harcèlement à la Commission des normes du travail contre la présidente Liz S. Gagné.

L’annonce de l’intention de congédier Mme Cyr en janvier était survenue quelques jours après que Le Quotidien ait révélé des remboursements de frais de 7300 $ par Mme Cyr, dont des factures d’alcool, ce qui est normalement interdit par la commission. Il avait aussi été dévoilé que le projet phare de la directrice générale, le Pavillon Au millénaire à La Baie, avait coûté au final 1,3 M $, alors qu’aucun budget n’avait été présenté pour sa réalisation.

Rappelons que le 24 janvier, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport avait nommé Denyse Blanchet à titre d’accompagnatrice auprès de la commission scolaire. Son travail se poursuivra jusqu’au 1er juin. De plus, le ministère enquête actuellement sur la gouvernance de la commission scolaire.

Intérim

Pour l’instant, Jean-François Pressé occupe le poste de directeur général par intérim. Il avait auparavant été nommé directeur général adjoint. « On a réfléchi au futur », s’est limitée à dire Mme Gagné mardi soir, sans préciser quels allaient être les prochains gestes officiels pour nommer un remplaçant officiel. Il n’est pas exclu non plus que Chantale Cyr conteste son congédiement. Le poste de directeur général est le seul qui dépend à 100 % du Conseil des commissaires.