Les nacelles occupent la surface de la patinoire. Les monteurs d’acier terminent le travail de renforcement structural des fermes de toit du Centre Georges-Vézina

CGV: les travaux vont bon train

L’entreprise Proco a été le seul soumissionnaire pour réaliser la seconde phase des travaux de renforcement structural de la toiture du Centre Georges-Vézina pour un montant de 400 000 $ avec un échéancier particulièrement serré.

L’amphithéâtre, dont la patinoire est en ce moment occupée par des nacelles, doit être prêt pour la présentation de l’exposition agricole à la mi-juillet. Le travail consistait à installer des plaques de métal additionnelles dans les fermes de toit.

« Nous avons réalisé la première phase des travaux. La firme de génie-conseil a poursuivi l’élaboration des plans pour les interventions et nous complétons le renforcement structural avec l’ajout de plaques d’acier », a expliqué le chargé de projet de la Ville, Martin Bouchard.

La première phase des travaux a consisté au nettoyage des sections de ferme de toit. Les travailleurs devaient manipuler avec précaution les produits puisqu’il y a du plomb dans la peinture utilisée en 1949 pour protéger l’acier. Après cette première phase, les travaux de soudage ont débuté.

Selon le chargé de projet, les monteurs d’acier n’ont relevé aucun problème additionnel dans la structure du toit. Ils s’affairent en ce moment à fixer les plaques aux endroits identifiés par les ingénieurs de la firme Gémel.

Les monteurs d’acier doivent travailler en permanence avec deux extincteurs de façon à intervenir rapidement en cas d’incendie.

La particularité de cette seconde phase est le nombre élevé de plaques que les monteurs d’acier doivent fixer dans les sections de poutrelle directement en contact avec la structure de bois de la toiture. Selon Martin Bouchard, ils travaillent en tenant compte du risque élevé d’incendie avec chacun deux extincteurs à leur disposition. Ils doivent arroser après chaque soudure de façon à éliminer les risques.

« Lorsque le travail est terminé, nous avons un agent de sécurité qui reste sur place pendant au moins une heure afin de surveiller pour les incendies. Un inspecteur d’une firme spécialisée inspecte chacune des soudures afin de vérifier si le travail a été fait selon les règles », poursuit le chargé de projet.

L’entreprise Proco a installé des toiles sur les bancs pour éviter que les particules d’acier chaudes ne les endommagent. La surface de béton de la glace a été complètement recouverte avec du bois.

Le complément des travaux de renforcement de la structure permettra de tenir des activités dans l’amphithéâtre en période hivernale sans obligation de déneigement. L’immeuble redeviendra fonctionnel comme il l’était avant la réalisation de la première expertise d’ingénierie qui avait obligé Saguenay à réaliser des opérations permanentes de déneigement en hiver.

L’immeuble pourra donc accueillir pendant de nombreuses années les amateurs de hockey. La réalisation de spectacles exigeant l’accrochage d’équipement au plafond nécessitera toujours un calcul de charge, ce qui est habituel dans ce domaine.

Saguenay a deux autres chantiers importants à réaliser pour donner une seconde vie à l’amphithéâtre érigé en 1949. L’entrée électrique doit être complètement changée de même que le système de chauffage.

Marie-Hélène Lafrance, du service des communications de Saguenay, et le chargé de projet, Martin Bouchard, ont fait le point le la réalisation des derniers travaux de renforcement structural de la toiture du Centre Georges-Vézina.