John Dinardo, président de Nordia et Hélène Deschênes, directrice générale du centre d'appels, ont souligné l'ouverture du centre de Place Centre-Ville de Jonquière.

C'est un départ pour Nordia

C'est parti. Le président de la firme Nordia, John Dinardo, a ouvert officieusement les portes du centre d'appels de Jonquière, hier après-midi, au moment où 132 agents participaient à leur première journée de formation.
Le centre d'appels est le cinquième de la filiale de Bell au Québec et le huitième au Canada. L'entreprise a investi sept millions de dollars dans la mise en place du centre jonquiérois et dans la formation du personnel. Par le fait même, ce centre redonne de la vie au centre commercial Place Centre-Ville de Jonquière.
«Notre première vague de formation touche 132 employés. Ils auront trois semaines de formation et vont commencer à répondre à nos clients à compter du 28 juillet», mentionne John Dinardo, président de Nordia.
Le grand patron de l'entreprise s'est rendu à Jonquière, hier, afin de rencontrer les nouveaux employés, leur souhaiter la bienvenue et leur expliquer la philosophie de la compagnie.
«La deuxième vague de formation commencera le 11 août avec un groupe de 80 travailleurs. Notre objectif est d'arriver à 450 personnes à notre centre d'appels», ajoute M. Dinardo.
Au départ, les agents de Nordia auront la tâche de répondre à notre clientèle de Bell Mobilité. Mais nous allons analyser la possibilité d'ajouter d'autres services au fil des années à venir», reprend le président de Nordia.
Nouveaux défis
Hier matin, les nouveaux employés ont eu l'occasion de faire le tour de leur nouvel environnement de travail. Ils ont aussi entrepris leur formation des trois prochaines semaines.
Quelques-uns étaient à la recherche d'un emploi, mais plusieurs avaient le goût de relever un nouveau défi.
C'est notamment le cas de Marie-Ève Hamel, de Jonquière. Même si elle a de l'expérience avec le service à la clientèle, elle ne cache pas que c'est un tout nouveau défi qui l'attend.
«Nous avons reçu un bel accueil. Il est agréable de travailler dans un endroit tout neuf, tout propre. J'ai envoyé mon curriculum vitae pour relever un nouveau défi. J'ai de l'expérience dans le service à la clientèle, mais c'était en face à face. Là ça va se faire par téléphone. Je suis un peu inquiète, mais nous recevons une bonne formation. Tout va bien se dérouler», note Mme Hamel, originaire du Lac-Saint-Jean.
«Selon ce que nous recevons comme information, c'est que nous devons être à l'écoute des clients, être avenants», ajoute-t-elle.
Carl B. Fortin, de Saint-Ambroise, était fatigué de son ancien emploi. Il voulait relever un nouveau défi.
«Ça va m'aider dans la formation que j'ai en gestion de réseau. L'accueil a été très intéressant. Les gens sont humains et c'est agréable», indique M. Fortin.