L'ancienne caserne de pompiers de Laterrière a été cédée gratuitement à l'Association sportive Mars-Moulin.

Cession de l'ancienne caserne de Laterrière: le maire ne voit aucun conflit d'intérêts

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ne croit pas qu'il y a de conflit d'intérêts dans le dossier de l'ancienne caserne de Laterrière, cédée gratuitement à l'Association sportive Mars-Moulin, même si son président est le directeur des travaux publics de la Ville.
Jean Tremblay a réagi à la nouvelle publiée dans Le Progrès-Dimanche, affirmant d'entrée de jeu que les informations y étaient toutes véridiques. « Les textes sont très bien faits, je n'ai rien à dire là-dessus. Mais je tenais tout de même à donner mon explication », a fait valoir le maire Tremblay.
Selon lui, les 300 bâtiments dont la Ville est propriétaire coûtent des sommes importantes en entretien. « Nous avions cédé le bâtiment qui abritait le Club de yatch de Chicoutimi à l'Association chasse et pêche il y a longtemps et ça va toujours très bien. On n'a plus à s'occuper de cette bâtisse, c'est l'organisme qui le fait. Ce sera la même chose avec l'ancienne caserne », a souligné le maire.
Ce dernier ne voit pas de conflit d'intérêts, même si le président de l'organisme est un fonctionnaire municipal.
« Nous encourageons nos fonctionnaires à faire du bénévolat pour des organisations. Même si on ne les récompense pas pour ce bénévolat, nous n'allons quand même pas les pénaliser non plus. Nous aurions cédé le bâtiment à l'organisme de toute façon », a ajouté Jean Tremblay.
En plus de la bâtisse de Laterrière, l'Association sportive Mars-Moulin a également obtenu une subvention de 75 000 $ pour les travaux d'adaptation de la caserne et l'hébergement de la Popote roulante.