Centre multisport à Jonquière: Saguenay demande l’aide de Québec

Le conseil de Saguenay a officiellement déposé, mercredi, une demande d’aide financière au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur visant la construction d’un nouveau centre multisport (soccerdome) qui sera aménagé à Jonquière, un projet dont le coût est évalué sommairement à 20 millions $.

Réunis en séance extraordinaire, les élus ont également appuyé une demande d’aide de 800 000 $ de la direction du Patro de Jonquière auprès du même ministère pour la construction d’un nouveau gymnase évalué à 4 M$. L’organisme desservant en infrastructures sportives les jeunes du milieu a déjà amassé 1,2 M$ dans le cadre d’une campagne menée auprès de la population. 

Les élus ont adopté les deux résolutions afin de se plier aux exigences du programme d’aide qui fixe au 23 février la date limite pour le dépôt des demandes. 

Dans le cas du centre multifonctionnel, le programme prévoit l’octroi d’une aide financière ne pouvant excéder 50 % du coût maximal jusqu’à concurrence de 7,5 M$.

En entrevue, le président de la Commission des Sports et du plein air, Michel Thiffault, a expliqué que la future installation visera en premier lieu à répondre aux besoins des joueurs de soccer, mais pourrait être partagée avec les amateurs de football, de golf, de frisbee et d’athlétisme.

Le conseiller a mentionné que cette future installation sportive suscite l’intérêt dans le milieu puisque six ou sept partenaires ont démontré de l’intérêt, dont le Cégep de Jonquière (voir autre article). Ces derniers devront s’inscrire au Registre des lobbyistes du Québec. M. Thiffault a précisé que pour le moment, aucun partenariat avec le secteur privé n’est envisagé.

En dépit du dépôt de la demande financière, le projet n’en est qu’à ses premiers balbutiements puisqu’aucun travail d’architecture ou d’ingénierie n’a été réalisé pas plus que le choix de l’emplacement, a indiqué la mairesse Josée Néron. Un petit mandat a toutefois été confié à l’architecte Éric Painchaud afin de commencer à définir un concept. À cette étape-ci, tout est sur la table a indiqué la mairesse.

Lors du point de presse, Mme Néron a mentionné que ce projet de soccerdome ne devrait pas avoir d’incidence sur celui de rénovation ou de construction du Centre Georges-Vézina, selon les conclusions de l’étude d’ingénierie qui seront déposées dans les prochains jours.

Nombreux projets

Mme Néron est consciente que la liste des projets à réaliser à Saguenay est longue au niveau des infrastructures sportives, mais qu’il faut aussi prévoir des projets de remise en état des services d’aqueduc et d’égout, de rues, d’eau de procédé industriel, de la bibliothèque baieriveraine, du Théâtre Palace, etc. Elle croit qu’il sera toutefois possible de gérer la dette au fur et à mesure de l’extinction des règlements d’emprunt réalisés dans le passé.

Selon elle, les projets de soccerdome et du Centre Georges-Vézina ne devraient pas se concrétiser avant au moins un an à un an et demi minimum.

Le Cégep de Jonquière s'intéresse au projet

La direction du Cégep de Jonquière se montre ouverte à poursuivre son partenariat développé depuis plusieurs années avec Saguenay dans le projet de centre multisport et identifie même le terrain où il pourrait être aménagé.

En entrevue, France Tremblay, porte-parole du Service des communications du Cégep de Jonquière, rappelle qu’il y a deux ans, le collège avait lancé un appel d’offres d’évaluation et d’estimation budgétaire en vue de la construction d’un nouveau gymnase, un projet qui n’avait pas eu de suite. 

Après l’abandon du projet CAMPS, le cégep jonquiérois se dit prêt à jouer un rôle dans la construction du soccerdome qui pourrait être aménagé sur un terrain vacant au bout du Pavillon Joseph-Angers, adjacent à la rue D’Auteuil. Ce terrain appartiendrait déjà à la ville, selon Mme Tremblay, et il présenterait l’avantage de s’intégrer à des installations sportives déjà existantes avec la présence du terrain de football-soccer synthétique extérieure, de la piscine intérieure du cégep en plus d’être près de la sortie Saint-Hubert de l’autoroute 70. 

Mme Tremblay rappelle que la collaboration entre le cégep et la ville remontent à plusieurs années dans les dossiers de restauration de la piscine semi-olympique, du terrain de soccer et tout dernièrement de l’aménagement de locaux pour le Prisme culturel. 

Elle conclut que le projet de soccerdome correspond à des besoins réels de la population jonquiéroise.