La pétition a été déposée lors de la séance régulière du conseil municipal, lundi soir.

Centre multiservice: une pétition pour inclure tous les Laterrois

Une pétition de 958 signatures a été présentée au conseil de ville de Saguenay afin que tous les citoyens de Laterrière puissent se prononcer lors du référendum entourant la construction d’un centre multiservice incluant une station d’essence, évalué à 7 M$.

C’est le citoyen de Laterrière Christopher Gagnon qui a présenté l’initiative citoyenne pendant la période de questions de la séance régulière du conseil municipal, lundi soir, tenue à la salle Pierrette-Gaudreault. Lors de son allocution, M. Gagnon avait obtenu la signature de plus de 800 Laterrois. Étant donné que la salle était majoritairement composée de citoyens de Laterrière, plus d’une centaine de noms ont été ajoutés.

En raison d’une réglementation provinciale, les résidants basés sur la zone limitrophe au projet seront les seuls à pouvoir se prononcer lors de la tenue du référendum, le 24 février, à l’édifice municipal de Laterrière. Environ 270 citoyens se retrouvent dans cette zone.

« On trouve que ça n’a pas d’allure que seulement quelque 270 citoyens puissent se prononcer, alors que c’est un projet qui touche tous les résidants de Laterrière, dont moi qui demeure à moins de 200 mètres du site choisi par les promoteurs, a mis en contexte Christopher Gagnon. Pourtant, je ne peux même pas me prononcer sur le projet. »

La pétition a été remise à la Ville de Saguenay. M. Gagnon souhaite que la mairesse Josée Néron rencontre la députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, pour lui signifier que « la réglementation est archaïque », selon les propos de Christopher Gagnon.

Le Projet 7, des promoteurs Jean-Michel Tremblay et Shirley Gravel, prévoit la construction d’un centre multiservice qui inclurait notamment une station-service, un lave-auto libre-service, une bannière de restauration rapide et une pharmacie. Le centre serait situé à l’angle du boulevard Talbot et de la rue du Boulevard, face aux stations-service détenues par RL Énergies et Nutrinor. Ces deux entités avaient d’ailleurs dénoncé l’arrivée d’un concurrent direct à cette intersection, estimant qu’il n’était pas nécessaire d’ajouter une troisième station-service à l’intérieur d’un aussi petit périmètre.