Le directeur général du Centre d’excellence sur les drones (CED), Marc Moffat, les députés provincial et fédéral, Éric Girard et Richard Hébert, le maire d’Alma, Marc Asselin, et le président du CED, Alain Fortin, étaient réunis pour annoncer le lancement du projet Qualia.

Centre d’excellence sur les drones d’Alma: un simulateur à aire ouverte

Le Centre d’excellence sur les drones d’Alma (CED) deviendra un grand site de simulation d’ici l’automne 2020. Grâce à une contribution financière totalisant 2,4 millions $, le projet Qualia pourra être déployé, devenant un endroit permettant aux entreprises de tester, qualifier et former leurs équipements et leur personnel.

Le projet, mis en branle depuis deux ans, a officiellement pris forme, lundi avant-midi, quand les gouvernements fédéral et provincial ont confirmé un appui financier de 800 000 $ chacun, en plus du soutien du même montant de la Ville d’Alma. La contribution non remboursable du gouvernement du Canada est issue du programme Croissance économique régionale de l’innovation, de Développement économique Canada (DEC).

En résumé, le projet Qualia va permettre aux entreprises qui développent actuellement l’utilisation des drones ou qui souhaitent le faire, de compter sur un espace aérien protégé et des infrastructures d’essais pour reproduire un grand nombre de scénarios. Par exemple, des monticules de matériaux divers seront aménagés pour effectuer des calculs volumétriques, l’aménagement de conduites souterraines et hors terre et pourront déceler les fuites et des installations ferroviaires permettront d’effectuer différents tests. De plus, des infrastructures hydroélectriques seront construites pour y faire des analyses d’inspection.

Un secteur urbain sera même aménagé pour reproduire, notamment, un accident de la route ou une situation de filature. La forêt autour du CED et les terres agricoles à proximité seront également utilisées pour effectuer une panoplie de calculs « selon les normes demandées par les donneurs de contrats », tel que décrit dans le document de présentation remis aux médias.

Les intervenants qui ont pris la parole lundi étaient bien entendu tout sourire, rappelant que le projet de préqualification Qualia était unique au Canada. Des ententes avec Transports Canada, Nav Canada et la Base militaire de Bagotville ont été conclues, ce qui va permettre de confirmer l’expertise du CED à travers les entreprises du secteur des drones civils et commerciaux.

« Les entreprises pourront venir valider leurs compétences ici, a soulevé le directeur général du CED, Marc Moffat. Il y a encore beaucoup de recherche et développement à faire dans l’industrie du drone, et selon moi, on en est seulement à la pointe de l’iceberg quant à l’utilisation des drones. »

Le CED va travailler avec ses différents partenaires, dont le Centre de géomatique du Québec basé à Chicoutimi et l’UQAC, pour obtenir des accréditations de certification. Les clients vont ainsi pouvoir se baser sur des données fiables pour procéder aux tests.

« On va donner un environnement sécurisé pour valider les compétences et les services d’une entreprise », a expliqué M. Moffat, qui a bon espoir que les plus gros joueurs comme Rio Tinto et Hydro-Québec profitent du projet Qualia.

« On a maintenant une bonne notoriété et on a su positionner notre expertise au Canada », a assuré le directeur général du CED.

Fondé en 2011, le Centre d’excellence sur les drones a accès à l’une des seules zones au pays où il est possible de faire voler un drone sans avoir un contact visuel avec l’appareil. Pour le moment, la loi canadienne permet de piloter un drone uniquement s’il demeure à portée de vue. Marc Moffat a mentionné que du travail en recherche et développement dans les futures installations du projet Qualia vont permettre de faire des avancées sur le sujet, notamment pour les systèmes de détections d’évitement.

« Le système de drone va devoir s’intégrer de façon sécuritaire à l’espace aérien », a fait valoir Marc Moffat.

Les appels d’offres pour le début des travaux seront lancés sous peu. Le CED a confirmé que les experts du milieu seront mis à contribution pour partager l’expertise développée dans différents domaines.

Le directeur général du Centre d’excellence sur les drones (CED), Marc Moffat

+

CE QU'ILS ONT DIT

« Les infrastructures du projet Qualia vont positionner le CED comme un lieu de haute technologie sans égal. C’est un projet unique au Canada. Quand on va parler de drones au pays, c’est de notre région qu’on va parler. On a travaillé d’arrache-pied pour en arriver là. »

– Richard Hébert, député libéral fédéral de Lac-Saint-Jean

«  Grâce aux nouvelles infrastructures, les entreprises du secteur des drones civils et commerciaux pourront valider en situation réelle leurs produits et services, ainsi que les résultats de leurs recherches associées à la conception des systèmes de drones. »

– Éric Girard, député caquiste provincial de Lac-Saint-Jean

« Après beaucoup de travail et de vastes analyses, c’est avec une grande de fierté qu’on vous annonce le lancement du projet Qualia. Il permettra aux entreprises de venir démontrer leurs habiletés, dans un endroit dédié, avec plusieurs scénarios. »

– Alain Fortin, conseiller municipal et président du CED

«  Il y a passablement de gens heureux ici, mais sans rien enlever aux autres, je pense que c’est moi le plus heureux. Ça fait des années qu’on travaille sur le CED. Tout a commencé par une vision honnête, qui nous est venue à force d’aimer le merveilleux monde de l’aéronautique.  (...) Au fil des ans, entre 4 et 5 M $ ont été investis dans un centre de développement reconnu. (…). Longue vie au CED, maudit que c’est bien parti ! »

– Marc Asselin, maire d’Alma

Le site du Centre d’excellence sur les drones d’Alma est appelé à changer d’ici l’automne 2020.

+

LE CED DEPUIS 2011

• Plus de 100 000 km2 d’espace dédié au vol hors de portée visuelle du drone

• Plus de 300 missions complétées

• Plus de 200 heures en vol hors de portée visuelle

• Plus de 1200 étudiants ont franchi les portes du CED

• Depuis février 2018, créneau d’excellence destiné à la croissance du secteur des drones civils et commerciaux