Nancy Guillemette, députée de Roberval, Mélanie Biédron du Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, la ministre responsable des Affaires autochtones Sylvie D’Amours, Claudie Paul du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec et le député de Lac-Saint-Jean Éric Girard.
Nancy Guillemette, députée de Roberval, Mélanie Biédron du Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, la ministre responsable des Affaires autochtones Sylvie D’Amours, Claudie Paul du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec et le député de Lac-Saint-Jean Éric Girard.

Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean: la ministre D’Amours visite le nouveau local d’Alma 

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Dans le cadre de sa tournée régionale, la ministre responsable des Affaires autochtones Sylvie D’Amours a visité lundi le nouveau local d’Alma du Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean, qui vise avant tout à répondre aux besoins de la population autochtone du secteur.

Rappelons que l’ouverture du nouveau local, situé sur la rue Sacré-Cœur, avait été célébrée à la fin de janvier 2020.

Lors de sa visite du local d’Alma, la ministre D’Amours a pris le temps de discuter avec les responsables du centre ainsi qu’avec quelques membres.

Pour cette visite officielle, la ministre D’Amours était accompagnée des députés caquistes Nancy Guillemette et Éric Girard.

« C’est un nouveau centre et un très beau centre. On voulait voir quelles étaient leurs préoccupations, leurs besoins et leurs bons coups qu’ils font dans le milieu. On désirait rencontrer les gens qui profitent du centre. On a discuté des enjeux et des grands besoins qu’ils ont, donc on repart avec plein de demandes et d’idées afin d’aider le plus possible le centre », a expliqué la ministre D’Amours.

Tournée de deux jours

En plus de sa visite au nouveau local d’Alma, sa tournée lui aura permis hier de visiter la communauté de Mashteuiatsh et son conseil de bande, de rencontrer le maire de Roberval et de voir le programme de Techniques policières des Premières Nations du Collège d’Alma.

Sa tournée dans la région se terminera aujourd’hui à Saguenay. Elle se rendra à l’UQAC, ainsi qu’à une rencontre au Centre d’amitié autochtone de Saguenay en compagnie de la ministre Andrée Laforest.

+

LUTTE CONTRE LE RACISME AU HOCKEY: EVIE-LIANE HONORÉE 

La ministre responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, a profité de son passage au local d’Alma du Centre d’amitié autochtone du Lac-Saint-Jean pour honorer la jeune Evie-Liane Petiquay.

En signe de reconnaissance pour le combat qu’elle mène contre le racisme au hockey, la ministre D’Amours lui a remis un certificat et une réplique de la Médaille de l’Assemblée nationale.

Elle tenait à souligner le courage et la résilience dont a fait preuve la joueuse de hockey en dénonçant le racisme sur la glace dont elle a été victime jusqu’à maintenant.

« J’ai trouvé la jeune tellement courageuse. J’ai été déçu de voir que ça existait encore dans le monde du sport et il fallait dénoncer ça. »

La jeune récipiendaire était accompagnée pour l’occasion de sa mère Nancy Jean-Pierre et de Carolyne Boivin, représentante de la catégorie bantam pour le hockey mineur de Saint-Félicien.

« Je suis contente d’avoir reçu ça », a-t-elle simplement mentionné, visiblement fière et surprise d’avoir obtenu ces deux cadeaux. Elle mentionne qu’elle poursuivra son combat contre le racisme au hockey tant et aussi longtemps que la problématique ne sera pas réglée.

La ministre dit souhaiter qu’un réel changement se fasse dans les arénas afin que tous les joueurs puissent pratiquer le hockey dans le respect. 

« Je pense qu’à partir du moment où l’on voit que ça se répète encore, il faut alors que le gouvernement intervienne pour de la sensibilisation auprès de la population en général. Je sais aussi que les organisations de hockey sont elles aussi en train de réfléchir à comment on peut sensibiliser les Allochtones à ne pas faire ce genre de geste afin de ne pas mettre en péril le rêve que les jeunes Autochtones ont choisi. Ils ont des droits et il faut les respecter. »

En signe de reconnaissance pour le combat qu’elle mène contre le racisme au hockey, la ministre D’Amours a remis à Evie-Liane Petiquay un certificat et une réplique de la Médaille de l’Assemblée nationale.