Centraide veut amasser 2,1 millions $

Pour une 38e année, la saison des dons est lancée pour l’organisme Centraide, qui vient de donner le coup d’envoi de sa campagne annuelle de financement destinée à amasser 2 125 000 $.

Sous le thème « L’entraide ici, avec coeur », les coprésidents d’honneur, Annick McLelland et Louis-Philippe Lavigne, vice-présidents régionaux de RBC Banque Royale, appuyés par le cabinet de campagne formé de 24 personnalités régionales, mettront l’épaule à la roue afin de visiter les entreprises. L’objectif est d’organiser des campagnes en milieu de travail, explique Marie-Karlynn Laflamme, présidente du conseil d’administration de Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean.

L’agrandissement du Cercle des Grands donateurs et des Donateurs majeurs, le fonds Défi des leaders et le tir d’un avion CF-18 figurent encore dans les activités de financement.

Les coprésidents d’honneur de la campagne de financement de Centraide, Louis-Philippe Lavigne et Annick McLelland, entourent la présidente du conseil d’administration, Marie-Karlynn Laflamme.

La direction de Centraide a rappelé que les dons effectués l’an dernier, s’élevant à 2 124 537 $, ont permis d’aider à sortir de la pauvreté et de l’exclusion sociale 80 000 personnes.

Des dons ont été effectués à 97 organismes alors que les besoins ont été évalués à 2 650 000 $, a indiqué Mme Laflamme. « On sent une petite reprise économique et on a bon espoir d’atteindre de nouveau notre objectif », a mentionné Mme Laflamme.

Sur le total des dons, près de 600 000 $ ont été attribués dans le secteur de Chicoutimi et des environs, comparativement à 222 500 $ à Jonquière et à 156 000 $ à La Baie et au Bas-Saguenay. Le secteur Lac-Saint-Jean-Est a reçu 320 500 $ tandis que dans Maria-Chapdelaine, le montant attribué totalise 120 500 $. Les organismes de Roberval et de Saint-Félicien ont obtenu respectivement 106 500 $ et 64 000 $.

En entrevue, Mme McLelland s’est dite heureuse d’assumer la coprésidence d’honneur, d’autant plus qu’elle a été active pendant une vingtaine d’années chez Centraide Grand Montréal. C’est dans le sillon de Mme McLelland que M. Lavigne s’est laissé entraîner à faire du bénévolat pour l’organisme. « Dès la semaine prochaine, nous nous rendrons dans une entreprise de plus de 500 employés pour aider à mousser les dons. Il est important de mentionner que les dons faits à Centraide demeurent au Saguenay–Lac-Saint-Jean. »

Martin Saint-Pierre, directeur général de Centraide, a rappelé l’importance des campagnes en milieu de travail, qui représentent 59 % des dons, comparativement à 30 % pour les dons corporatifs.