Martin St-Pierre assure que depuis le début de la crise, Centraide a parlé à plusieurs organismes pour savoir comment ça se passe dans chacune des communautés et selon chaque réalité.
Martin St-Pierre assure que depuis le début de la crise, Centraide a parlé à plusieurs organismes pour savoir comment ça se passe dans chacune des communautés et selon chaque réalité.

Centraide crée un fonds d’urgence pour les organismes

Afin de pallier les besoins engendrés par la crise de la COVID-19, Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean crée un fonds d’urgence communautaire doté d’une enveloppe initiale de 100 000 $. Le but est de soutenir les organismes qui offrent des services de nécessité de première ligne.

Au cours d’un entretien téléphonique, vendredi, le directeur général de Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean, Martin St-Pierre, a mentionné que le fonds se veut « équitable, souple et accessible ». Il est ouvert tant aux organismes déjà associés à Centraide qu’à ceux qui ne le sont pas et qui auraient besoin d’aide, tout en répondant à sa mission première, soit de supporter au quotidien les gens de la région.

« Les organismes ont des besoins en argent actuels et en auront dans les prochains mois. Nous avons déjà été interpellés. La crise leur amène de nouveaux besoins, explique M. St-Pierre. Nous voulons assurer notre toile sociale habituelle. »

Un comité aviseur a été créé afin de répondre aux organismes et d’analyser leurs demandes spécialement en lien avec la pandémie mondiale. Le fonds pourrait notamment servir pour la livraison et l’achat de denrées de première nécessité, de désinfectant, de masques, de matériel de protection, ou pour l’embauche de ressources supplémentaires ou l’augmentation des charges salariales en raison de la surcharge de travail.

Martin St-Pierre assure que depuis le début de la crise, Centraide a parlé à plusieurs organismes pour savoir comment ça se passe dans chacune des communautés et selon chaque réalité.

« On sait que les besoins immédiats vont aller en croissance et même au-delà de la période de confinement. Ce fonds constitue un premier outil pour soutenir les nombreuses actions posées dans la région pour lutter contre la pandémie de la COVID-19. »

Martin St-Pierre donne comme exemple les popotes roulantes, qui ont plus de besoins pour aider les personnes vulnérables isolées à la maison, les personnes âgées qui peuvent encore cuisiner, mais qui ne peuvent sortir pour acheter leurs denrées, ou encore les nouvelles mesures dans les centres d’hébergement qui limitent le nombre de lits.

Tous ceux et celles qui aimeraient contribuer au fonds spécial peuvent se rendre sur le site Web de Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean, au www.centraidesaglac.ca, et cliquer sur l’onglet « Donner » pour effectuer un don.

« Le fonds se base sur la générosité des gens. Nous savons déjà que nous allons nous-mêmes être affectés et avoir à vivre avec des pertes importantes dans notre campagne annuelle», avance M. St-Pierre, faisant référence aux dons qui sont offerts directement par les employés via leur paye ou encore par les entreprises.

« Nous invitons donc les citoyens et les entreprises qui peuvent le faire à contribuer à ce fonds qui permettra aux organismes communautaires d’être à l’oeuvre sur le terrain et de répondre avec coeur aux besoins des personnes vulnérables et démunies », demande le directeur général de Centraide.