La marche a été organisée sous le thème On déménage la bibliothèque.

Cent marcheurs pour l'église Saint-Édouard

Près de cent personnes ont pris part à la marche organisée samedi après-midi par Patrimoine Saint-Édouard pour déménager la bibliothèque baieriveraine dans l'église fermée du secteur Port-Alfred, un dossier qui prend les allures d'un enjeu électoral avec la présence des quatre candidats à la mairie de Saguenay.
Le député de Dubuc Serge Simard s'est adressé avec conviction aux militants.
«C'est un bien. On voit que c'est un dossier mobilisant. Ça prend l'acceptabilité sociale pour un projet, et celui-ci l'a en premier», pense le député libéral de Dubuc Serge Simard. Ce dernier a aussi marché de la bibliothèque actuelle derrière le Théâtre du palais municipal jusqu'à l'église Saint-Édouard, quelques coins de rue plus loin.
«Les autres arrondissements ont eu leur bibliothèque. La Baie a eu les croisières, mais c'est mêler un dossier régional et un dossier local. Il faut que les gens croient au projet de la bibliothèque dans l'église Saint-Édouard. Depuis 2005 qu'on en parle. Il faut mettre la lumière sur cette bâtisse le plus vite possible!», s'est exclamé le député devant la foule. Il est prêt à vanter le projet auprès du gouvernement provincial si la ville de Saguenay l'appuie également.
Martin St-Pierre préside le conseil d'administration de Patrimoine Saint-Édouard.
Le conseil municipal actuel n'a fait aucune promesse pour l'église, mais un projet de rénovation de la bibliothèque actuelle de 2 M$ a été entamé. Déménager le service dans le bâtiment patrimonial est estimé à près de 15 M$. «Ce n'est pas juste un projet, ni deux, mais trois. On restaure un joyau patrimonial, on améliore la bibliothèque et on dynamise le secteur», fait valoir le président de Patrimoine Saint-Édouard, Martin St-Pierre.
Il a pris la parole devant les militants sur le parvis de l'église, où des dizaines de livres ont été déposés dans un geste symbolique. Ils ont ensuite été remis au centre Alpha de La Baie, un organisme qui offre des programmes d'alphabétisation.
«Je demande un engagement pour qu'au lendemain des élections municipales le 5 novembre, il y ait une action concertée», a conclu Martin St-Pierre.
Les candidats à la mairie de Saguenay Dominic Gagnon, Jean-Pierre Blackburn, Arthur Gobeil et Josée Néron étaient tous les quatre présents.
On pouvait compter une centaine de personnes en train de marcher sur la 6e avenue.
Les quatre aspirants à la mairie ne se sont pas adressés directement aux tranquilles manifestants, mais ils ont rappelé leur point de vue au Quotidien. L'indépendant Jean-Pierre Blackburn privilégie le scénario de déménager la bibliothèque dans l'église rénovée, mais si celle-ci ne peut pas être sauvée, il veut que des parties du bâtiment soient récupérées et que la bibliothèque emménage tout de même sur le terrain.
«J'ai été le premier à prendre un engagement formel, souligne M. Blackburn. Je veux que les fonctionnaires de la Ville et les membres du comité Saint-Édouard travaillent ensemble.»
La chef de l'Équipe du renouveau démocratique Josée Néron appuie aussi le projet et ses raisons vont dans le même sens que Martin St-Pierre. «Ça règle plusieurs problématiques en même temps», soutient-elle.
Le candidat indépendant Arthur Gobeil veut donner toutes les ressources possibles au comité Patrimoine Saint-Édouard, mais il se montre prudent. «Il faut voir combien Saguenay devra investir. Si c'est 13 M$ sur un projet de 15 M$, il faudra trouver d'autres alternatives. Il faut rester décent pour les contribuables.»
Le chef de l'Équipe Dominic Gagnon - Parti des citoyens de Saguenay appuie quant à lui le comité, mais pas encore le projet. «Il faut encourager la mobilisation citoyenne», déclare M. Gagnon.
Parmi les marcheurs, on pouvait aussi remarquer deux conseillers municipaux, Martine Gauthier et François Tremblay. Trois anciens maires de La Baie ont manifesté leur appui sur place, soit Gérard-Raymond Morin, Réjean Simard et Claude Richard.