Philippe Couillard n'a pas démenti que son gouvernement serait prêt à investir 1,8 M $ pour assurer la téléphonie cellulaire sur la route 155. Il n'est toutefois pas prêt à se mouiller tant que le fédéral ne l'aura pas fait.

Cellulaire sur la 155: Couillard attend la réponse d'Ottawa

Philippe Couillard presse Ottawa d'investir pour régler le problème de la couverture cellulaire sur la route 155 entre Chambord et La Tuque.
« Le fédéral est sensibilisé, c'est leur juridiction. Moi je veux bien donner un coup de main, mais après que le gouvernement fédéral ait dit ''on y est''. Il ne faudrait pas se retrouver dans une situation où l'on remplace le fédéral. Nous, on n'annoncera pas un dollar tant que le fédéral n'aura pas rempli sa juridiction et indiqué comment il va investir. Ensuite, on va y être », a commenté le député de Roberval à la suite de la rencontre qu'il a eue, mardi, avec l'homme d'affaires Dany Morin qui milite activement pour que le problème de la couverture cellulaire sur la route 155 se règle.
Philippe Couillard n'a pas démenti que son gouvernement serait prêt à investir 1,8 M $ pour assurer la téléphonie cellulaire sur ce territoire. Il n'est pas prêt à se mouiller tant que le fédéral ne l'aura pas fait.
Dany Morin, qui a orchestré la signature d'une pétition vendredi à l'intersection de la 169 et de la 155 à Chambord, doit rencontrer les députés fédéraux de la région pour les convaincre de faire pression pour que ce dossier débloque. 
« Nous sommes des alliés dans ce dossier-là. Moi aussi, je veux la téléphonie cellulaire sur la 155 pour des raisons de sécurité », a ajouté Philippe Couillard.