Les soeurs Yaelle-Marion Morin-Doré, Mally-Tamara Morin-Doré et Émilie Doré sont les propriétaires des Industries MES/STACA. Elles ont reçu le prix de l’entreprise de l’année des mains de Denis Bouchard, rédacteur en chef des journaux Le Quotidien et Le Progrès.

Célébrer les entrepreneurs et l'achat local

La créativité des entrepreneurs jeannois et saguenéens a été célébrée, jeudi soir, à l’occasion de la 9e édition de la Société régionale en caricatures. Dans cette soirée organisée par la Société des fabricants régionaux (SFR), six personnalités du monde des affaires, qui se sont démarquées au cours de la dernière année, ont reçu une « gentille » caricature à leur image.

Près de 320 billets ont été vendus pour cette soirée-bénéfice qui met à l’honneur les entreprises régionales. Un record pour l’organisation, dont la mission est de soutenir le développement d’alliances et d’activité économique entre les entreprises manufacturières d’ici.

« Ça démontre l’intérêt qui existe envers les entrepreneurs extraordinaires de la région et de votre intérêt envers notre mission. Derrière chaque produit fabriqué ici, il y a des parents, des enfants, une famille qui s’y trouvent. Il ne faut jamais l’oublier », a tenu à rappeler le président de la SFR, Christian Fillion.

Cette fête de l’entrepreneuriat se déroulait avec comme trame de fond la décision de McDonald’s de cesser de s’approvisionner auprès de Nutrinor. Le président de la SFR a d’ailleurs dénoncé, un peu plus tôt cette semaine, cette fin de contrat entre le géant de la restauration et le fleuron régional, Nutrinor.

« En cette belle célébration d’achat local, il faut bien souligner que McDonald’s vient de mettre fin au contrat d’approvisionnement en lait et crème, comme quoi les combats ne sont jamais finis », a pointé le rédacteur en chef du Quotidien, Denis Bouchard, qui remettait la caricature à l’entreprise de l’année.

Alain Paul de Granules LG, qui faisait partie des personnalités caricaturées, a profité de la tribune pour inviter les entreprises de la région à tisser davantage des affaires ensemble.

« On a tous intérêt à travailler ensemble, à mieux se connaître et à faire grandir notre région », a mentionné l’homme d’affaires de Mashteuiatsh. 

La caricature le montre en train de fabriquer des inukshuks, un des symboles des Premières nations, avec les buches éconénergétiques fabriquées par son entreprise. « Au début, j’avais peur qu’il ne mette qu’une plume pour juste donner un effet drôle. Mais on m’a demandé de représenter les gens d’affaires autochtones et c’est pour ça que j’ai accepté. C’est une fierté », a-t-il ajouté, informant que sa petite communauté comptait à elle seule 95 entreprises.

Jean-Denis Toupin de Proco s’est également prêté au jeu, jeudi soir. « Je prends donc cette caricature comme une reconnaissance. C’est moi le caricaturé, mais ce clin d’oeil va à toute notre équipe », a exprimé celui que la caricature plaçait sur la rivière Petite-Décharge, où trône le pont d’aluminium que son entreprise a conçu. 

Jean-Philippe Bouchard de la Distillerie du Fjord, Marie-Jeanne Bonneau des Industries Dodec, Raphael Côté de Noriske et les soeurs Mally-Tamara, Yaelle et Émilie Morin-Doré de MES/STACA ont aussi été caricaturés par Mario Lacroix. Ces personnalités ont profité de la soirée pour remercier leurs employés et leurs clients.

« On vit une aventure entrepreneuriale exceptionnelle. Les gens de la région se sont approprié notre produit et on les remercie », a souligné Jean-Philippe Bouchard, concepteur du gin Km12.

Alain Paul est propriétaire de Granules LG, une entreprise basée à Mashteuiatsh.
Raphael Côté, de Noriske, également connu sous le nom d’Équipement Saguenay, était le plus jeune des « caricaturés ».
Le copropriétaire de la Distillerie du Fjord, Jean-Philippe Bouchard, a été honoré durant la soirée organisée par la Société des fabricants régionaux

TROIS SOEURS À L'HONNEUR

Récupération, relève et femmes de tête. Les ingrédients modernes des Industries MES/STACA lui ont valu le titre d’entreprise de l’année, jeudi soir, dans le cadre de la Société régionale en caricatures. Les trois sœurs et propriétaires de cette PME de quelque 35 employés se sont fait caricaturer par Mario Lacroix.

Mally-Tamara Morin-Doré, Émilie Doré et Yaelle-Marion Morin-Doré, âgées dans le début de la trentaine, ont pris officiellement la relève de l’entreprise familiale en 2016. Les trois sœurs ont cependant le contrôle des deux usines depuis environ quatre ans.

« On a l’air à bien s’entendre sur ce dessin », a lancé à la blague Mally Tamara Morin-Doré, en parlant de la caricature.

Dans l’œuvre de Mario Lacroix, les trois femmes portent l’uniforme des personnages de SOS Fantôme , mieux connus sous le titre anglophone Ghostbusters. Un petit clin d’œil à la franchise qui a opté pour des personnages féminins dans son dernier film. Sur la caricature, on peut lire « SOS Résidus ». 

Le caricaturiste a bien saisi le mandat de l’entreprise saguenéenne spécialisée notamment dans la récupération de résidus provenant de plusieurs secteurs, dont l’industrie minière, agricole et la construction.

Yaelle-Marion Morin-Doré rappelle que son entreprise se spécialise aussi dans la préparation de certaines matières premières.

Les propriétaires évoluent dans un champ d’activité très prometteur. Les entreprises cherchent de plus en plus à récupérer leurs résidus pour réduire leur empreinte écologique ou se conformer aux normes environnementales. 

« On met tellement d’énergie pour que ça fonctionne. Cette caricature, on la voit comme une reconnaissance. Ça nous montre qu’on a bien fait ça et qu’on est derrière nous », a remercié Émilie Doré.