Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les soumissions pour le projet d’agrandissement de l’aérogare de Bagotville ne proviennent que d’entreprises régionales.
Les soumissions pour le projet d’agrandissement de l’aérogare de Bagotville ne proviennent que d’entreprises régionales.

Cegergo plus bas soumissionnaire pour l’aérogare de Bagotville

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le projet d’agrandissement de l’aérogare de Bagotville sera confié à une entreprise de la région, mais il coûtera plus cher que prévu.

Trois entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont déposé, vendredi, des soumissions pour la modernisation de cette infrastructure. Le coût du projet devait frôler les 20 millions $, mais toutes les soumissions vont au-delà des 22 millions $ (taxes non incluses).

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, Saguenay irait toutefois de l’avant, malgré ce dépassement. Il a été impossible de savoir où les élus allaient dénicher cette somme supplémentaire d’environ 2 millions $.

Cegerco en bonne position

L’entrepreneur général Cegerco est en bonne position pour remporter le contrat d’agrandissement et de modernisation de l’aérogare de Bagotville puisqu’elle a déposé le plus bas prix avec une offre de 25 061 100 $, incluant les taxes.

Elle devance ainsi les firmes Lapointe et Gagnon, de Jonquière, et Laval Fortin, d’Alma, par une faible marge puisque le plus haut soumissionnaire a déposé une proposition de 26 013 898 $.

Le 1er vice-président et directeur général de Cegerco, Jean-François Coudé, s’est montré très satisfait du résultat obtenu, même si le contrat reste à être adjugé officiellement par Saguenay. Un comité analysera les soumissions et le comité exécutif de Saguenay devrait prendre une décision d’ici à quelques jours. Contrairement projet de centre multisport, dont le contrat a été décroché par une firme de Lévis, il n’y a que des entreprises de la région qui ont déposé des soumissions.

Selon le calendrier établi, les travaux d’agrandissement et de modernisation devraient débuter en mai pour se terminer en janvier 2023.

Pendant tout le déroulement des travaux, l’entrepreneur devra planifier le chantier afin de maintenir les activités de l’aérogare en tout temps. M. Coudé de Cegerco a mentionné qu’une cloison sera aménagée lors de la démolition d’une partie de l’immeuble existant afin de maintenir les opérations des guichets des transporteurs aériens et des entreprises de location de véhicules.

Une cinquantaine de travailleurs de Cegerco et des sous-traitants devraient être actifs à la pointe du chantier.

Les soumissions pour le projet d’agrandissement de l’aérogare de Bagotville ne proviennent que d’entreprises régionales.