Le président de Cegerco, Jeannot Harvey, et le directeur général adjoint, André St-Cyr, expliquent que le contrat devra être terminé en décembre prochain.

Cegerco décroche un contrat de 20 M$

Cegerco a décroché un contrat de près de 20 millions de dollars pour la cimenterie McInnis de Port-Daniel, en Gaspésie. L'entreprise régionale y construira cinq silos d'entreposage en béton, dont certains atteindront une hauteur de 250 pieds. Le contrat devra être complété en décembre prochain.
Cegerco avait soumissionné pour la construction de ces silos de béton il y a trois semaines. Quelques jours plus tard, l'entreprise de Chicoutimi décrochait le contrat, qui nécessitera les services d'environ 200 travailleurs.
La construction des cinq silos, qui serviront à entreposer des matériaux de la cimenterie, débutera le 4 août. «Il s'agit d'un important défi, puisque ce genre de construction doit être réalisée sans arrêt. À la minute où l'on commence à couler le béton, les silos montent jusqu'à ce qu'ils soient terminés. C'est donc dire que le béton coulera sans cesse tout au long de la construction. En santé et sécurité et en logistique, c'est un défi très intéressant», a expliqué le président de Cegerco, Jeannot Harvey, lors d'une entrevue accordée au Quotidien, hier.
Cegerco a développé une expertise en silos d'entreposage lors d'un contrat réalisé il y a deux ans, pour la mine de Mont-Wright d'ArcelorMittal. À cette époque, Cegerco avait construit deux silos d'une hauteur de 80 pieds. «Le contrat s'était très bien déroulé et nous savions que quelque chose s'en venait pour Port-Daniel. Pour nous, c'était important de décrocher ce contrat afin de développer cette expertise», a indiqué Jeannot Harvey.
Les silos de Port-Daniel auront un diamètre de 75 pieds et une hauteur allant de 225 à 250 pieds. Au plus fort du chantier, environ 200 travailleurs seront à l'oeuvre.
«Nous emploierons de la main-d'oeuvre locale, qui a également travaillé sur le chantier de Mont-Wright et qui a de l'expérience dans le domaine. Des travailleurs de Chicoutimi se rendront aussi sur place. D'ailleurs, nous avons déjà quelques hommes là-bas, qui préparent le chantier», a expliqué le président de Cegerco.
Pour l'entreprise saguenéenne, il était important de décrocher un contrat pour la cimenterie McInnis de Port-Daniel. «Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a énormément d'expertise, mais pas de projet présentement. Il ne se passe pas grand-chose. Nous n'avons pas le choix de sortir de la région. Avec l'expertise des silos de béton, on aimerait décrocher des contrats à l'extérieur du Québec, comme au Manitoba par exemple», a ajouté Jeannot Harvey.