Cegerco décroche deux contrats totalisant 80 M $

Cegerco décroche deux contrats totalisant 80 M $

La stratégie de diversification de l’entrepreneur général Cegerco visant à se tourner vers le marché montréalais de la construction rapporte ses fruits, alors que l’entreprise vient de remporter deux contrats majeurs totalisant 80 M $ pour la réfection des stations de métro Place des Arts et McGill attribués par la Société de transport de Montréal (STM).

En entrevue, Jean-François Coudé, directeur général associé de Cegerco, et François Caron, vice-président Projets associé, ont déclaré que l’obtention de ces deux contrats vient couronner la nouvelle vision de l’entreprise chicoutimienne visant à occuper de plus en plus de place sur le marché montréalais de la construction, là où des milliards de dollars sont investis et où les entrepreneurs locaux sont déjà fort occupés.

« Nous avons procédé à l’ouverture d’un nouveau bureau à Laval au mois d’août 2019 avec l’embauche de huit ingénieurs. Nous devons nous repositionner puisque les projets d’hydroélectricité se terminent avec les nouvelles centrales de La Romaine. Le secteur minier est calme. En 2016-2017, on a vécu des années difficiles avec un carnet de commandes beaucoup moins élevé », affirme M. Coudé.

Selon lui, percer un nouveau marché en utilisant l’expertise locale permet d’éviter des erreurs et accélère l’apprentissage des affaires dans ce milieu de la construction en surchauffe.

Contrats de 80 M $

Invités à décrire les contrats obtenus, MM. Coudé et Caron ont expliqué qu’ils s’inscrivent dans le cadre du Plan de développement d’accessibilité universelle de la STM pour les personnes à mobilité réduite.

Le plus important contrat, d’une valeur de 53 M $, vise à doter la station McGill de trois nouveaux ascenseurs et à refaire le bétonnage du tunnel de la station de métro sur une distance de 500 mètres jusqu’en février 2022. « Nous devrons excaver et dégager le tunnel du métro sur 500 mètres et refermer le tout », explique M. Caron.

Jean-François Coudé, (en avant-plan) directeur général associé de Cegerco et François Caron, vice-président associé, invitent les personnes oeuvrant dans le milieu de la construction à faire parvenir leur curriculum vitae en prévision des projets à réaliser dans les années futures.

Ceci étant dit, M. Caron ajoute qu’il s’agit de travaux d’une très grande complexité étant donné qu’en aucun moment la station de métro ne devra être fermée et que les piétons, automobilistes circulant sur le boulevard de Maisonneuve ainsi que les clients du Centre Eaton, situé tout près, ne devront subir d’entraves.

Il faut ajouter à la complexité du projet que Cegerco devra procéder au déplacement des nombreux systèmes de conduites d’électricité, communications et téléphonie, aqueduc et gaz naturel, qui sont enfouis sous le centre-ville de Montréal. « C’est un chantier qui va mobiliser de 60 à 70 travailleurs pour la partie civile, dont plusieurs proviendront de la région chez les cadres. Ce chantier demande une énorme planification, puisqu’on ne dispose d’aucune aire d’entreposage pour l’acier d’armature, les coffrages, le béton », explique M. Caron.

Le même défi devra être relevé pour le chantier de la station de métro Place des arts, qui bénéficiera d’un investissement de 26 M $ pour l’ajout de trois ascenseurs. Pour procéder à l’installation de cette infrastructure, Cegerco devra excaver 20 mètres sous le niveau de la rue en déplaçant les mêmes conduites citées plus haut dans un milieu urbain aussi dense. Ce chantier mobilisera lui aussi de 50 à 60 travailleurs à compter de février prochain jusqu’en 2021.

M. Coudé ne cache pas que le fait que Cegerco soit nouveau dans la région de Montréal a suscité des interrogations au sein de l’administration de la STM. Plusieurs rencontres de planification de réalisation ont été tenues et Cegerco a dû sortir son portfolio contenant les nombreux projets réalisés dans le passé.

Projets hydroélectriques

Outre ces contrats d’importance, Cegerco continuera d’être active en Ontario. En octobre dernier, elle a obtenu un contrat de 30 M $ pour la réfection des évacuateurs de crue et des vannes no 11 du barrage Campbellford sur la Trent Severn River en Ontario appartenant à Parcs Canada. Cegerco avait déjà procédé à la réfection de la dam 12 du même barrage pour une somme de 20 M $.

Pour les années 2020-2021, Cegerco cumule un carnet de commandes de 126 M $ .

Parallèlement au développement du marché montréalais, Cegerco continuera de miser sur les chantiers de centrales hydroélectriques. M. Coudé a mentionné qu’Hydro-Québec a informé les entrepreneurs qu’à défaut de construire de nouvelles centrales, elle procéderait à des réfections de ses centrales à raison d’investissement de 1 G $ par année en débutant par celles situées au sud de la province, comme Beauharnois, les Cèdres, Carillon, un secteur où Cegerco possède une grande expertise.

En entrevue, le président de Cegerco, Jeannot Harvey, s’est montré satisfait des performances de la relève au sein de l’entreprise qu’il a créée.